Juin 04

8 pensées qui aident quand tout va mal

8penseespositives

Vous avez sûrement déjà ressenti cette sensation d’être dans un grand trou noir et que vous ne reverrez plus jamais la lumière du jour.

Avez-vous déjà eu l’impression que tout allait mal et le sentiment que les choses n’allaient jamais s’arranger ?

Avez-vous déjà fait une déprime ou une dépression ?

Si ce n’est pas le cas, alors vous faites partie des privilégiés, des positifs pros, des optimistes féroces.

La plupart d’entre nous est passée par des périodes de déprime, petites ou grandes. Des moments pendant lesquels on voit tout en noir, on se sent tout seul et on a l’impression que rien ne va plus et que rien n’ira plus jamais.

Ce n’est pas grave mais il est important d’agir rapidement pour sortir la tête de l’eau et retrouver un moral à toute épreuve.

Voici 8 pensées qui vont vous aider quand vous avez l’impression que tout va mal :

1. Vous n’êtes pas seul

Même si vous avez l’impression d’être le seul à avoir votre problème, que personne ne peut vous comprendre ou vous aider.

Détrompez-vous !

Il y a toujours quelqu’un qui a le même genre de problème ou qui est passé par la même situation.

Vous ne connaissez pas forcément la personne mais sachez que vous n’êtes pas le premier ni le dernier à traverser cette période difficile.

C’est réconfortant de savoir que quelqu’un a déjà eu ce problème et a réussi à s’en sortir et à trouver une solution.

Mais comment faire pour trouver cette personne ?

 

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Vous pouvez parler de votre situation ou de votre problème autour de vous, à vos amis proches ou à un thérapeute. Cela permet de trouver de l’aide plus facilement.
  • Si vous ne voulez pas en parler avec des proches et que vous ne connaissez personne susceptible de vous aider, vous pouvez chercher sur Internet si des personnes ont eu ce problème et l’ont solutionné et comment elles ont fait.
  • Il existe aussi des centres d’aides ou d’appels avec des personnes qui sont à l’écoute et qui peuvent vous diriger vers des solutions.

 

2. Il faut parfois être perdu pour trouver son chemin

Une bonne crise est parfois indispensable pour changer de direction et commencer à vraiment vivre.

Cela aide à sortir de la routine aveuglante et à ouvrir les yeux sur notre raison d’être.

Cela peut permettre d’arrêter de survivre et de commencer à vivre une vie de passion, d’amour et de bonheur.

Utilisez vos expériences, bonnes ou mauvaises, pour avancer et pour mieux vivre plutôt que vous faire des reproches et avoir des regrets. Ces derniers empêchent d’avancer et vous bloquent dans le passé au lieu de vous aider à mieux vivre au présent et à mieux préparer votre futur.

 

3. Il est temps d’accepter la réalité comme elle est.

Vous ne pouvez pas tout planifier ni tout contrôler.

La vie est pleine d’inattendus et de surprises.

Même si vous avez tout fait pour que telle ou telle chose se passe de telle manière, cela ne se passera pas forcément comme vous le vouliez.

C’est ainsi et c’est ce qui fait que la vie est intéressante, exaltante et vaut la peine d’être vécue.

Ne passez pas la vie à vous battre contre des choses que vous ne pouvez pas contrôler.

Acceptez-les et faites de votre mieux pour vivre avec ou pour changer ce qui peut l’être.

C’est plus facile et vous vivrez beaucoup plus serein et heureux ainsi.

 

 

4. Vous êtes la personne qui choisit son attitude par rapport à chaque situation

C’est vous qui choisissez votre réaction par rapport à une personne ou à une situation.

Vous décidez d’être agressif, patient, optimiste, négatif…

Choisissez d’être plus positif et plus optimiste lorsqu’une situation est difficile. Vous pourrez ainsi plus facilement trouver une solution aux problèmes et vous aurez plus d’aide de la part de votre entourage que si vous êtes négatif.

La vie est ce que vous en faites et vous êtes la personne qui décide de voir le positif d’une situation et de vivre le mieux possible avec.

 

5. Tous ceux qui sont importants pour vous ne sont pas obligés d’être d’accord avec vous.

Vos amis et votre famille vous aiment mais cela ne signifie pas qu’ils doivent croire en vos rêves et être toujours d’accord avec vous.

Si vous avez un rêve, un objectif qui vous booste et qui paraît impossible à vos proches, croyez en vous, écoutez votre instinct.

Ceux qui vous aiment ont parfois peur que vous soyez déçu et risquent sans le vouloir de briser vos rêves si vous les écoutez.

Ayez confiance en votre petite voix intérieure qui vous dit que vous allez réussir et que vous allez réaliser votre rêve.

Vos proches verront bien et seront encore plus heureux pour vous lorsque vous leur aurez démontré que c’était la chose à faire et que vous l’avez faite.

 

6. Vous n’êtes pas comme avant, et c’est normal.

Vous avez changé, heureusement !

Vous avez vécu des bonnes et des mauvaises expériences, vous avez eu des hauts et des bas. Vous avez appris de nombreuses choses sur la vie et sur beaucoup d’autres choses. Vous avez eu des rôles différents. Vous êtes peut-être devenu parent, vous avez peut-être un rôle d’enseignant dans votre entreprise. Vous avez changé de métier, vous avez été opéré ou changé de ville….

La vie nous apprend de nouvelles choses tous les jours et cela contribue à faire de nous ceux que nous sommes. C’est pour cela que le changement, c’est bien. Cela ne signifie pas que vous êtes une autre personne mais que votre personnalité est encore plus riche qu’avant et c’est cela grandir.

Gardez ce qui est le meilleur, laissez ce qui ne l’est pas et ajoutez tout le bon que vous pouvez trouver !

 

7. Faites de votre mieux et sachez que votre mieux change tous les jours.

L’important c’est de faire de votre mieux.

Votre mieux est différent chaque jour.

Votre mieux n’est pas le même lorsque vous êtes malade ou bien portant. Il est différent lorsque vous êtes jeune ou plus âgé, il dépend aussi beaucoup de la situation dans laquelle vous vous trouvez maintenant.

Vous pouvez être satisfait et heureux lorsque vous savez que vous avez fait tout ce que vous pouviez à un moment précis et dans une situation donnée.

 

8. Tout compte à la fin : chaque pas, chaque regret, chaque sourire et chaque bataille.

Tout ce que vous avez dit ou fait. Toutes vos expériences, tout ce que vous avez vécu a eu une importance à un moment ou à un autre. Tout a contribué à vous amener là où vous êtes maintenant et a fait de vous la personne que vous êtes maintenant.

Rien n’a été inutile.

Même ce petit job d’été lorsque vous aviez 17 ans, la dispute avec votre ex, le billet de 5 Euros que vous avez rendu à la personne devant vous qui l’a fait tombé par terre

Tout cela, c’est vous, c’est votre histoire.

Rappelez-vous de tout ce que ces situations et ces expériences ont amené de bon dans votre vie. Prenez conscience que même les mauvaises expériences vous ont permis de grandir et donc ont été bénéfiques.

C’est grâce à toutes ces choses, bonnes et mauvaises que vous êtes la personne formidable que vous êtes:)

 

C’est à vous

  • Qu’est ce qui vous permet de rester positif lorsque vous vous sentez seul ?
  • Qu’est ce qui vous aide le plus, quelles pensées, quels actes ?
  • Partagez vos réactions, vos pensées et vos astuces avec les autres grâce aux commentaires ci-dessous.

 

(180 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. bonjour,
    je suis d accord avec les 8 pensees positives!
    moi je repete souvent a ceux qui me disent que oui je n ai pas eu une enfance parfaite, que si je ne l avais pas vecu, je serais surement comme la plupart des gens de notre societe actuelle; qui court apres tellement de choses, qu ils passent a cote de choses banales mais tellement extraordinaires a la fois!! ces ptites choses du quotidien que si on prend le temps de les vivre et qu on donne du temps au temps font le bonheur!!!
    et puis comme vous dite les mauvaises periodes comme les depressions font changer de voie pour prendre celle qui nous convient et nous montre ce que nous voulons vraiment vivre,quand nous avons voulu l ignorer ou suivre les autres…(experience personnelle!!!)!
    pour finir je dirais qu il faut essayer de vivre au maximun, chaque instant comme un present comme le dit l expression…le passe est passe, le futur est une enigme et le present est un cadeau que nous sommes certain d avoir!!!

    1. Bonjour Lyly,
      Excellent !
      Vous avez tout ce qu’il faut pour vivre pleinement et c’est sûrement un atout dans votre vie quotidienne,
      pour vous et pour ceux qui vous entourent.
      Je suis sûre que vous êtes une de ces amies que l’on appelle quand tout va mal
      et qui vous rebooste en deux temps trois mouvements.
      Merci pour ce commentaire hyperpositif auquel je ne réponds que maintenant car je viens de revenir de vacances.
      Je vous souhaite une excellente journée 🙂
      A bientôt,
      Caroline

    2. J’apprécie les 8 pensées+ sur tout la première car quelques soient ce qu’on vécu dans la bois on serai jamais seul!!!

      • Daniele Blaes on 08/12/2016 at 12:06
      • Répondre

      Cet article date. Mais vous avez tout dit.
      Atteinte d une maladie incurable et douloureuse, devant suivre un régime draconien, je me tourne de plus en plus vers ce que vous décrivez. Cela n est pas facile à pratiquer tous les jours certes ! Mais peu à peu …. comme un entraînement… la façon de voir la vie se transforme. Du négatif, on passe doucement au positif. Il y a des rechutesau moral mais cela est normal. Rome ne s est pas fait en un jour ! Il faut garder espoir même dans les moments les plus durs. Accepter ce qui arrive et non pas se résigner. Cela est déjà une action positive, un pas vers le mieux. Je me devais de le dire. Vivre le moment présent en essayant d etre heureux des toutes petites choses qui arrivent dans la journée est le pas positif qui en amène à un autre. Avancez quoiqu il arrive et un jour sans même vous en rendre compte… vous vous sentirez heureux des tous petits riens. Vous vous rendrez compte que ces tous petits riens engrangés jour après jour forme une grosse bulle de bien-être et de joie. Alors… se forcer (car tout ne tombe pas cuit dans la bouche) il faut au départ faire cet effort qui semble insurmontable (semble !!!!) Puis continuer dans ce sens malgré les échecs car il y en aura en n oubliant jamais que quand on tombe le mieux est de se remettre en selle. Si vous avez besoin de repos, prenez le sans culpabiliser. Il faut se reposer pour mieuxavancer par la suite. N allez jamais au-delà de vos capacités physiques même si vous en brûler d envie. Vous y arriverez c est sûr mais à quel prix ! Car une fois la limite atteinte, la récupération sera plus longue. Faites selon vos capacités et soyez fiers de ce que vous aurez réussi à faire ! N oubliez jamais qu il existe des personnesqui vivent bien pire que votre situation et qui pourtant ne baissent pas les bras. Nous sommes des êtres humains et en temps que tels, je le répète, avons le droit de craquer mais en gardant tjrs dans un coin de son esprit que chaque jour change et même chaque heure. Vivez les bons moments de la vie aussi minimes soient-ils comme des cadeaux et souriez à l intérieur comme à l extérieur ! La vie est belle ! Le peu que certains ont est une fortune car ils en savoure chaque miette. Prenez exemple sur eux ! Merci encore Madame pour votre commentaire qui m a donné envie de rajouter ma petite pierre de positif. Rire, pleurer font partie de la vie. Le principal étant que le rire ai le dessus ! Bien à vous !

      1. Bonjour Daniele,
        merci pour ce commentaire extrêmement touchant et motivant !
        Je suis sûre qu’il aidera tous ceux qui passent par des moments difficiles, quels qu’ils soient.
        Je vous souhaite beaucoup de petits et de grands bonheurs et j’espère que vous aurez envie de commenter d’autres articles du blog et de partager vos expériences 🙂
        Excellente semaine.
        A bientôt,
        Caroline

  2. Bonjour Caroline,
    le point 4 est parfois incontrolable. quand vous recvez une nouvelle glaçante(la mort d’un proche, votre compagnon vous quitte sans explication, ), vous causant un choc émotionnel, vous ne pouvez controler la réaction de votre corps. c’est rerrible comme sensation, j’ai toujours été

    1. Rima,
      pour complèter ma première réponse, c’est en changeant votre manière de penser,
      ce sur quoi vous focalisez votre attention que vous vivrez mieux.
      Un proche est décédé. Il vous manque. Si vous pensez tout le temps à ce que vous auriez pu vivre avec cette personne, vous serez malheureux.
      Si par contre, vous ressentez de la gratitude d’avoir vécu quelque temps avec cette personne et d’avoir eu des moments formidables, vous serez plus heureux.
      Focalisez vous sur ceux qui sont encore vivants autour de vous.
      Remarquez toutes les choses positives autour de vous, ceux qui vous aiment et que vous aimez…
      Je vous conseille mon article: http://lepetitcoach.com/8-preuves-que-vous-avez-beaucoup-de-chance/
      J’espère avoir pu vous donner quelques conseils utiles.
      Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez m’envoyer un mail.
      A bientôt,
      Caroline

  3. je réagis souvent assez bien face aux événements dans ma vie. mais la rupture, reste l’événement qui me traumatise le plus. je ne m’y habituerai jamais, ça implique les émotions, je n’y peux rien. Mon corps réponds avec une hausse d’adrénaline, je n’arrive pas à dormir, j’avale difficilement, je parle difficilement, je n’arrive pas réfléchir. j’ai beau me dire que ça ne doit m’affecter puisque je m’y attendais (j’essaie de me préparer au pire), ça n’amortit pas le choc, j’ai toujours les mêmes symptomes. je me dis qu’il faut que je choisisse de réagir positivement, je n’y arrive pas!

    1. Bonjour Rima,
      c’est tout à fait normal que le corps et la tête réagissent à un événement fort en émotions!
      Il ne s’agit pas de ne plus réagir ou de s’habituer aux mauvaises nouvelles mais de faire en sorte que nos réactions soient moins nocives et plus constructives.
      Lors de l’annonce de la mort d’un proche par exemple, nous traversons tous plus ou moins les mêmes phases jusqu’à l’acceptation. Le but est d’accélérer le processus afin de mieux vivre avec et de se focaliser sur tout ce qui est vivant, positif et bienfaisant pour le renforcer et pour affaiblir les effets des « mauvais coups ».

      Une rupture amoureuse ou la mort d’un être aimé sont des choses que nous avons tous vécu ou que nous allons tous vivre à un moment ou à un autre. C’est un changement dans la vie, et il faut accepter le fait que tout change, tout bouge.
      Le fait de tout vouloir garder en état et de se battre contre le changement rend malheureux, agressif et est aussi inutile que nocif.

      1. Bonjour Caroline,
        merci de votre réponse. Excuse moi de ne pas avoir précisé que les deux commentaires (au nom de Rima) sont les normalement un seul, j’ai envoyé la première partie par inadvertance(le pc était bloqué, j’ai appuyé un peu partout et le temps qu’il se débloque la premiere partie était envoyé).
        pour ce qui est de votre réponse, sur le coup (à chaud) c’est très difficile de changer son état d’esprit. au moment où j’ai écrit le commentaire précédent, j’étais sous le choc (et je le suis encore) de la nouvelle que la personne que j’aimais s’était marié. j’ai beau me dire que c’est du passé, je ne devrais pas souffrir de ça, j’y peux rien, je c’était un choc émotionnel à manifestation physique (ma tension artérielle monte, j’arrive pas à dormir, et à manger, alors que j’ai souvent un très bon appétit). c’est du domaine de l’émotionnel, et les grandes fluctuations influent beaucoup sur mes émotions. peut être que tu as raison de dire que j’ai du mal à accepter le changement, et je souffre à cause de cette résistance. pour moi je croyais que cette personne était vraiment mon âme soeur. il m’avait fallu beaucoup de temps avant que je n’accepte cette personne dans ma vie, car je sortais d’une autre rupture qui n’était pas aussi douloureuse que la plus récente (je suis restée méfiante cinq ans avant que je n’accepte de tenter une autre expérience amoureuse qui est ma dernière). après ça on se dit qu’on est maudit, que l’amour nous fuit. ou que peut être ma conception de l’amour est fausse.

        1. Bonjour Rima,

          modifier ses pensées n’est pas facile au début mais plus on s’entraîne et plus cela devient aisé et rapide.
          Pour cela il faut déjà commencer par connaitre ses pensées et reconnaitre celles qui sont nocives.

          La meilleure manière de le faire est de les écrire.
          Ainsi, tu vas te rendre compte que certaines pensées négatives se répètent des centaines de fois chaque jour!
          Lorsque tu les as identifiées, décide consciemment de les remplacer par une pensée positive et boostante et écris la à côté sur ton papier.
          C’est un exercice très difficile au départ mais cette technique est absolument radicale.

          Bonne journée,
          Caroline

  4. Bonjour,

    C’est vrai qu’il faut toujours positiver, c’est la clef pour vivre dans le bonheur et pour avancer. J’aime beaucoup les 4ème et 5ème pensées, je pense que ces conseils sont tous vrais et utiles. Même si parfois il est effectivement dur de positiver il faut essayer et remonter la pente !
    Merci pour l’article.

    Axel,
    http://vivre-a-fond.com

    1. Bonjour Axel,

      penser positif est quelque chose que nous avons oublié à force d’avoir sans arrêt le nez sur tout ce qui est négatif.
      Il faut réapprendre à se focaliser sur les bonnes choses pour les attirer de plus en plus à soi.
      Pour cela, il n’y a qu’une manière: l’entraînement !

      Merci pour le partage,
      Caroline

  5. bonjour

    j’ai toujours été négatif car ma vie à été très chaotique mais depuis quelque temps j essaie la pensée positive et voila que me retrouve en surendettement et en attente de saisie d’huissier comment rester positif?
    car même si je reste optimiste le fait que l’on va me saisir je ne voit rien de positif?
    dite moi comment je doit envisager les chose positivement?merci
    cordialement

    1. Bonjour Lysa,
      je pense que c’est très bien que vous soyez en train de commencer à penser positif. Cela vous aidera sûrement beaucoup à affronter les problèmes que vous avez maintenant. La pensée positive n’est pas magique et n’empêche pas les problèmes d’arriver, mais elle permet de mieux les surmonter et d’en ressortir plus fort.
      Je peux essayer de vous donner quelques trucs pour voir votre situation positivement:
      – Cela vous donnera l’occasion de recommencer à zéro
      – Vous allez apprendre grâce à vos erreurs
      – Les huissiers ne prennent pas les choses et meubles indispensables à la vie quotidienne, vous serez extrêmement content lorsque vous aurez à nouveau réussi à remonter la pente et à racheter ce qu’ils vous auront pris.
      – Vous êtes en bonne santé, vous avez tous vos membres,des personnes vous aiment et vont sûrement vous aider
      – Vous savez que vous pouvez manger, boire, dormir, vous laver, être au chaud….
      J’espère que cela peut vous aider à voir les choses d’une autre manière plus positive et je vous envoie toutes mes pensées positives via le net 🙂
      Bon week-end,
      Caroline

    2. Je lisais ces pensées positives avec attentions et félicite Caroline Braun pour l’inspiration. Nous sommes tous conscient que c’est pas chose facile d’arriver à une telle déconstruction mentale et reconstruire notre esprit en cultivant des pensées positives. Mais, dans un livre que j’adore (la Bible) il est dit:  » Déchargez sur lui tous vos soucis, car lui meme prend soin de vous » et Jésus a dit: » Je suis avec vous tous les jours et jusqu’à la fin du monde ». C’est vraiment réconfortant de croire que meme dans les moments les plus difficiles, il y a toujours quelqu’un qui est là pour nous et nous attend avec nos déboires. C’est facile de ne pas croire et c’est difficile d’éspérer. Mais, dans la bible il est dit:  » L’éspérance ne trompe point » (Romains 5:5).

      Bonne Journeé et bon courage dans l’éspérance!!!

      1. Bonjour a tous!!!

  6. Bonjour Caroline,
    Je reste accrochée aux regrets, au passé, je stagne, comment sortir la tête de l’eau ? J’ai vécu des épreuves que je n’ai pas encore avalées. Je n’ai fait que des mauvais choix jusqu’à maintenant, comment fais ton pour en tirer des leçons car même cela j’ai de la peine à comprendre, comment faire pour ne pas répéter ces erreurs ? Je souffre d’une grande dépression avec idées noires et ma vie n’a aucun sens…
    Merci .
    Bonnes salutations.
    C.B

    1. Bonjour,
      c’est difficile de laisser aller le passé, de faire son deuil et d’accepter ce qui est.
      Mais c’est la seule manière d’avancer et de vivre heureux.
      Les mauvaises décisions et les erreurs sont des expériences qui nous permettent de nous améliorer.
      Je pense qu’il est important que vous fassiez un bilan et que vous parliez à quelqu’un de votre situation afin d’avoir un coup de pouce pour rebondir et recommencer à ressentir la joie de vivre.
      Je vous souhaite tout le bonheur du monde.
      A bientôt,
      Caroline

    2. Bonjour,
      J’ai lu ton commentaire et je suis dans le même cas que toi, je suis tout le temps négative je n’arrive pas à me connaître et je profite de la vie comme on me l’a donné, je regarde sur internet comment faire pour s’en sortir mais je trouve toujours rien je reste toujours au même niveau et pour celà je n’arrive pas à avancer, j’ai l’impression de pas avoir la joie de vivre.

    • Marc en Suisse on 25/05/2015 at 20:37
    • Répondre

    Bonsoir,

    Je m’appelle Marc et je possède une société en Suisse que j’ai reprise il y a un peu plus de 2 ans.

    J’ai fais des erreurs que j’avoue et que j’assume, les circonstances font que je traverse une période très difficile financièrement.

    Je ne baisse pas les bras, je n’ai pas encore pleuré de la situation, mais il est dur de rester positif.

    Je pense que je ne dois pas être le seul à traverser des difficultés avec une entreprise.

    J’ai l’impression d’être dans un autre monde, un monde où j’ai l’impression que les autres ont le droit d’être heureux, de pouvoir partir en vacances, alors que moi, je dois lutter, lutter et encore lutter.

    Impossible de mettre par écrit mon ressentiment.

    Mais j’y crois et je suis bien entouré, sinon j’aurai déjà jeté l’éponge…

    Marc

    1. Bonjour Marc,

      vous vivez une situation difficile, il est donc normal que vous ressentiez toutes sortes d’émotions négatives comme la colère, le sentiment d’injustice, l’envie d’abandonner et de fuir, le désespoir, le chagrin, la mal-être…

      Je vous confirme que vous n’êtes pas tout seul dans cette situation !

      Par contre, vous avez tort de penser que vous n’avez pas le droit d’être heureux.
      Sachez reconnaitre les bonnes choses que vous vivez tous les jours (si, il y en a beaucoup, il suffit de les voir!)et écrivez chaque jour les points positifs de la journée dans un happy book.

      Réfléchissez à ce que vous pouvez changer dans votre situation et créez vous des objectifs afin de l’améliorer.

      Je vous souhaite bonne chance et beaucoup de courage.
      Caroline

        • Marc en Suisse on 07/06/2015 at 11:40
        • Répondre

        Bonjour Caroline.

        Tout d’abord, je vous remercie beaucoup pour votre message bien sympathique et excusez moi pour le délai de ma réponse !

        Effectivement, j’ai souvent été tenté de laisser tomber, il y a des jours où je garde espoir et d’autres où je démoralise complètement, c’est dur à gérer.

        Le pire là-dedans, c’est que j’ai de bonnes perspectives pour l’avenir (même si c’est une période calme) mais le plus difficile à gérer, c’est les créanciers qui viennent réclamer leur argent (et je les comprends tout à fais).

        Mais bon, là je suis en train de regarder le film « à la recherche du bonheur », cela me remotive 😉

        Encore un grand merci et tout bon dimanche 😉

        Marc

        1. Bonjour Marc,
          je suis contente que vous positiviez, vous avez raison et ce film est super pour cela!
          Continuez, vous êtes sur la bonne voie 🙂
          Excellente semaine,
          Caroline

            • prisette on 03/04/2016 at 13:12

            Bj.je dois me faire operer jai peur de me pas me reveiller est que je vois plus mes enfants je vois que tu megative pourtant loperation. Cest rien. Ses juste une hermies je me met dans ma tete plein choses megative. Jai peur du bloc operatoire il peuve pas endormir que le bas pas possible je suis une personne tres engoisser depuis que jai perdu mon papa jai eu un choque mon papa cetait grave il et decedee sur la table operation. Je suporte pas les hopitau jarrive pas a enlever sa de ma tete aidee moi svp patricia

          1. Bonjour Prisette,
            les opérations nous font tous peur.
            Il y a toujours un risque de complications, mais il y a surtout la chance d’aller mieux après!
            La peur est normale et essayez de la dompter en vous occupant l’esprit avec des choses plus positives. Préparez votre convalescence et planifiez afin de pouvoir vous reposer après l’opération.
            Le fait de vous faire du soucis et d’avoir peur ne changera rien au résultat de l’opération.
            Ayez confiance en votre chirurgien et cela passera plus facilement.
            Je vous souhaite un prompt rétablissement.
            A bientôt,
            Caroline

  7. Bonjour,

    Personnellement, je regarde toujours le bon côté des choses… Je me dis toujours qu’il y a pire et qu’aucune difficulté n’est insurmontable. Il suffit d’y croire et de s’en donner la peine.
    Je me concentre également sur l’essentiel, je regarde autour de moi et je me rends compte finalement de la chance que j’ai, déjà d’être en conne santé, ce qui me permet de faire bcp de choses…

    Arrêtez de se morfondre pour tout et n’importe quoi, cherchez plutôt LA solution… Prendre conscience de ce qui est essentiel… Se concentrer sur l’essentiel et les sur les choses les plus simples mais belles que la vie nous offre. Entourez-vous de personnes qui vous apprécient tel que vous êtes. Mieux vaut un ami de qualité que 30 pseudos amis… Comme en amour, mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e).

    Bon courage à tous sur ce travail de soi qui nous rend inévitablement plus heureux ! 🙂

    1. Bonsoir Laura,
      e-xa-cte-ment ! je n’ai rien à ajouter !
      Merci beaucoup pour cet excellent commentaire 🙂
      Je vous souhaite tout le bonheur du monde !
      A bientôt,
      Caroline

      1. Merci beaucoup !

        A vous également ! 🙂

  8. Bonjour,

    Je me présente je m’appelle Julien j’ai 26 ans et il y bientôt 3 ans j’ai vécu une séparation avec mon ex-conjointe qui m’as beaucoup fait de mal et depuis j’ai juste l’impression de ne plus avancer et je dirais même reculer.

    Tout mes amis autour de moi sont tous en couple, quand je sors bien évidement je sors qu’avec des couples et quand je les vois se prendre la tête pour des conneries etc…. au fond de moi j’ai juste envie de tout foutre en l’air et de partir loin.

    J’ai vraiment l’impression de ne pas être aimé, voir être rejeté ce qui fait que je déprime souvent quand je ne fait rien ou même quand je suis chez des amis ou de sorties.
    Je ne le montre pas mais au fond je suis entrain de craquer je n’arrive plus à être positif ! pourtant je me dis souvent qu’il y a bien plus malheureux que moi, je n’ai pas de problème médicaux je suis même en pleine santé mais c’est plus fort que moi je ne sais plus quoi faire.

    Que me conseillez vous ?

    1. Bonjour Julien,

      ce n’est pas évident de donner des conseils précis car je ne connais pas toute votre histoire ni votre situation actuelle.

      Je vous conseille tout de même de rester actif: vous pourriez commencer une nouvelle activité sportive qui vous permettrait de connaitre de nouvelles personnes, de bouger et de vous changer les idées.
      Vous devriez aussi parler avec quelqu’un de vos difficultés pour vous aider à remonter la pente.

      Je vous souhaite d’aller bientôt mieux et je vous félicite pour votre envie de positiver !

      A bientôt,
      Caroline

  9. Bonjour Caroline
    J ai beaucoup de pensée négative une qui me touche précisément à cause de ma fille qui ne veut plus volontairement me donner de ses nouvelles je pense à elle sans arrêt comment faire pour pouvoir continuer
    Car je dois faire mon deuil alors que je l’a sait vivante elle se coupe de toutes la famille pour que je ne puisse pas avoir de nouvelles elle. Ne veut me donner aucune explication
    Bonne journée

    1. Bonjour Suzeline,
      ah, les relations parents-enfants ne sont pas toujours faciles…
      J’imagine votre douleur et je vous conseille de lui écrire une lettre que vous lui donnerez, ou pas.
      Cela vous permettra déjà de mettre vos émotions sur papier et de vous libérer l’esprit.
      Ecrire peut aussi vous aider à trouver les causes et même peut-être les solutions.
      J’espère que vous aurez la possibilité de vous réconcilier et de vous rapprocher.
      A bientôt,
      Caroline

      1. Merci Caroline je vais suivre vos conseils

  10. Bonjour!
    tiens, d’ailleurs aujourd’hui, j’ai eu un petit coup de blues, c’est surement pour cela que j’ai lu cet article… 🙂
    mais ! je ne me suis pas laissée abattre. Cette année, j’ai comme résolution de ne plus perdre mon temps. De vivre la vie de toutes mes forces. De vivre heureuse et de ne pas m’embarrasser de pensées négatives. Et… Je pense que nous décidons de penser. Alors pour retrouver le sourire, je fais mon possible pour ne plus penser à ce qui me déprime. Je travaille à mon blogue par exemple. Remplacer des idées noires par une passion, quoi de plus réconfortant 🙂

    1. Coucou Agnès,
      yes! Carpe Diem ! Profitons de tout ce que la vie a à nous offrir et vivons l’instant présent 🙂
      Il suffit d’apprendre à se concentrer plus sur ce qui est positif et à virer rapidement les pensées négatives lorsqu’elles sont inutiles.
      Tu as raison de passer du temps sur ton blog pour être positive et cela se voit, il est très bien, bravo 🙂
      A bientôt,
      Caroline

  11. Merci beaucoup pour les 8 pensees, grace a eux je me retrouve a nouveau, moi pensais que ma vie etait foutu

    1. Bonjour Raymonde,
      je suis très heureuse que ces pensées vous aident et je vous souhaite tout le bonheur du monde 🙂
      A bientôt,
      Caroline

  12. Je vit une situation difficile (j’ai 14ans) Ma mère ne s’occuper pas de moi je suis donc partie vivre chez mon père mais ils vient d’être diagnostiqué d’une maladie rare il lui reste quelque mois voir année à vivre je n’ait pas d’amie avec qui passez mes vacances je souffre d’une grosse infection aux yeux qui vas me rendre aveugle dans la décennies à venir, mes mains et mes bras me démange tellement que je m’arrache la peau ça donne vraiment plus envie de sortie dehors le plus dure ces d’allez en cour tous le monde me regarde comme ci j’étais une bête de zoo et personne n’ose m’approcher comme ci il me toucher j’allais les tuer, après ça j’ai pas envie de me lever tôt le matin pour partir en cours bref j’ai l’impression que la nature c’est déchaîner sur moi mes comme les penser je ne dois pas être seul à vivre ce calver.

    1. Bonjour,
      je suis désolée de lire que tu as autant de problèmes graves à ton âge.
      Je pense que tu as besoin d’aide de personnes compétentes (médecins, psy, conseillers d’orientation, du planning familial…).
      Même les obstacles les plus difficiles peuvent être surmontés et je te souhaite beaucoup de courage pour la suite.
      A bientôt,
      Caroline

  13. Bonjour,
    pour ma part il s agit de ma situation professionnelle.. en effet diplômée depuis 6 ans je n ai quasiment jamais connu de periode d inactivité. mais j ai déjà changé quelques fois de travail et cela m épuise vraiment. j aI travaillé 3 ans dans un magasin mais j ai été licenciée pour raison économique.. j ai démalgré mon expérience et mon bachelier je n ai plus le courage de rémonter.. d autre part je ne sais pas rester inactive. que faire ? merci

    1. Bonjour Deborah,

      nous passons tous par des moments difficiles pendant lesquels nous avons l’impression que rien ne va plus…
      Et ensuite, tout finit par se mettre en place, et on ressort encore plus fort de ce genre de situation.

      Vous avez l’air d’être une battante et une personne très active, je suis certaine que vous allez réussir à trouver un emploi qui vous conviendra encore mieux que celui que vous aviez 🙂
      Ne perdez pas espoir, chaque expérience vous aide à devenir encore meilleure.

      Bonne chance et à bientôt,
      Caroline

  14. Bonjour ,
    J’ai 18 ans biento 19 , et aulieu de vivre les meilleurs moment de ma vi comme beaucoup d’adultes disent , j’ai l’impression que cest de pire en pire , j’ai limpression de navoir jamais ete heureuse , de ne profiter de rien , que les seul bon moment que j’ai son juste des instant ou je ne pense a rien .. Je suis mal dans ma peau , je n’aie pas confiance en moi , je n’est pas assez de caractere je suis trop gentille avec les gen et jai tendance a me laisser faire , Je n’aie plu d’amie car les seule que je considéré comme mes  »vraie » mon laisser tomber .. j’ai jamais vraiment ete en couple j’ai toujours fuis les relations amoureuse car sa fait trop mal , devoir oublier quelqun que j’ai aimer me detrui ..Car quand je tombe amoureuse cest pas pour rien et plus le temps passe plus quand un gars me blesse sa fait mal , je ne sais plu quoi faire je me sent totalement perdu , toujours je survie olieu de vivre .. jen peu plu .

    1. J’aimerais avoir une réponse s’il vous plaît ..

    2. Bonjour Stella,
      désolée de ne pas avoir répondu plus tôt mais je n’avais pas vu ton commentaire.
      Tu es dans une période de transition entre l’enfance/adolescence et la vie adulte. C’est un moment qui peut être assez difficile et pas forcément le meilleur moment de ta vie.
      Ne t’inquiètes pas, tu vas sûrement trouver ta voie, une ou plusieurs passions et tu vas rencontrer des tas de gens, parmi lesquels tu trouveras des amis et peut-être même l’amour de ta vie, ou d’un moment de vie 🙂
      Pour la confiance et pour voir la vie de manière plus positive, je te conseille mes livres (évidemment), ils t’aideront à être plus sûre de toi et à profiter de la vie.
      Je te souhaite tout le bonheur du monde !
      A bientôt,
      Caroline

    3. Bonjour Stella,
      Je suis totalement dans la même situation que toi j’aimerais m’en sortir, si tu veux on peut en discuter car j’ai l’impression de me reconnaître, j’ai tout pour être bien mais rien n’y fait.

    • Véronique B. on 09/09/2015 at 22:35
    • Répondre

    Bonjour,

    Je ne veux pas paraitre pessimiste mais je suis dans un énorme tournant de ma vie. J’ai coupé les ponts avec ma mère car je n’ai jamais été bien en sa présence, j’ai laissé tomber ma relation de couple car je ne me vois pas habiter avec lui, je dois vendre ma maison car je ne trouve pas de travail et le père de mon garçon m’a envoyé une convocation à la cours pour légaliser la garde et essayer de ne pas payer sa dette de pension alimentaire qui n’a jamais vraiment payé. Je n’ai pas personne à côté pour m’aider et je suis en train de perdre de l’énergie. Je me suis dis qque jours auparavant qu’il est surement temps pour moi de changer ma vie, d’aller à l’université pour faire ce que je sens m’interpeler mais j’ai tellement peur d’y aller car je sais que je n’ai p-ê pas la capacité intellectuelle pour aller sur les bancs universitaires; ce n’est pas donné à tout le monde ! On dirait que j’essaie plein de chose et rien ne va, comme si on me mettait tjrs des batons dans les roues. Je veux bien garder le moral mais je comprend pas ce qui se passe, je me sens perdre tout ce que j’ai bâti depuis qques années. SVP dites-moi quoi faire

    Véro

    1. Bonjour Véro,
      vous êtes dans une période de changement, vous perdez vos repères et devez commencer une nouvelle vie.
      C’est une chance que vous devez saisir!
      Ne laissez pas la peur vous paralyser et allez-y !
      Allez à l’université et faites de votre mieux, si cela marche alors c’est super. Si cela ne marche pas, vous aurez appris de nouvelles choses et votre nouvelle expérience vous aidera à trouver votre voie.

      Entourez-vous de bons amis loyaux pour vous aider à passer cette étape et ayez foi en vous-même.
      Sachez que cette situation est provisoire et que vous avez toutes les cartes en main pour prendre le contrôle de votre vie.

      J’espère de tout coeur que ces quelques mots vous donneront la pêche et l’envie d’agir 🙂
      Je vous souhaite tout le bonheur du monde !

      A bientôt,
      Caroline

  15. bonjour,
    vous faites du bon boulot d’aider les gens, par exemple moi , je reste toujours positif, j ai plein d amis qui craquent pour un rien , mais moi je résiste tout le temps ( jalousie ou autre) beaucoup d’amis ont de la chance pas moi 🙁 , je fais tout, je reste positif, quand je tombe , je fais en sorte que personne ne le remarque comme si tout allais bien, alors que non. J’ai l’impression que tellement je me montre neutre ( ni jaloux ext ) alors que je le suis, qu’ils croivent vraiment que je ne le suis pas
    Avec ce que j ai vécu, je pense qu’ils sont comme même un peu naif car entre potes 2 filles sont avec un mec et l ‘autre mec ( c’est moi ) je reste seul, alors que parfois on s’amuse tous ensemble …
    mais je reste pas mal de temps seul, quelques fois une des filles viens mais c’est qu elle a un problème donc je l’aide , mais si en retour j’ai pas grand chose.. bref si ils viennent c’est pas spécialement pour moi comme je l’ai pu remarquer a de nombreuses reprises. pour me décrire vite fais intérieurement, je n’aime pas du tout me montrer fort , que je suis le mec qui sait tout, au contraire je trouve sa bête. je n’aime pas faire du mal au gens ( moralement) j’ai beaucoup de pitié et de compassion.
    bref c’est pour sa que j’écris ceci . c’est ma toute première fois sur un site.
    si vous avez quelques aides pour m’améliorer ou me montrer. merci

    1. Bonjour Lucas,

      quelques phrases m’ont fait « tiquer »:
      -tu écris que tu n’as pas de chance…
      crois-tu vraiment que c’est une question de chance? Essaie plutôt de créer ta chance et des opportunités.

      -Lorsque tu tombes (pour reprendre tes mots), l’important n’est pas que personne le remarque mais que tu te relèves et que tu continues jusqu’à la réussite.

      Essaies d’être plus ouvert envers tes amis, ils sont là pour t’aider à surmonter les moments difficiles et pour partager tes joies.
      Choisis bien les personnes qui t’entourent.

      Voilà pour les quelques conseils que je peux te donner avec le peu d’informations que j’ai.
      J’espère avoir pu t’aider un peu.
      Excellente semaine 🙂
      Caroline

  16. Salut j’apreci beaucoup votre aide au tour des tous les mondes j’aimerais devenir comme vous!

    1. Wow, ca c’est un compliment ! Merci, je suis très touchée 🙂

  17. bonjour !!! conde
    j’ai un intérieur positif ça fait des annees que je vis avec mon entourage sans problème mais entre temps je vivais effectivement avk des gens négatives mais ça na rien impacte mn positivisme et tout a coup mn encourage mn reproche d’un négatif just parsk j’accepte ls personnes négatives j n sais quoi fair aidez moi suis perdu car j’ai plus a fair a mn entourage.

    1. bonjour Conde,
      continuez à rester positif et créez votre « bulle personnelle » pour vous protéger des ondes négatives.
      Tout va bien 🙂
      A bientôt,
      Caroline

  18. vraiment merci le conseil, et alors je crois ce conseil concerne a ce que je dois fair personnelmt alors que dois je fair mna avec mn entourage et puis que sans vous mentir ces énormes reproches sur moi vrmt me touchent dans la mesure ou tout ce qu’on dit n’est just et d’ailleurs c’st la raison principale qui m’a pousse de vs consulter si ‘l s’agissait seulement ms simples collaborateurs j’allais mmpa ls considérer mais il s’agit vrmt ls personnes qui m’ont cher et je n veux pas qu’elles s’ennui a cause de moi surtt sur ce que j n suis pas ohhhh lalaaaa !!!

  19. Bonjour

    Je n arrete pas de lire des articles sur la pensee positive car je sais que ç est Çe sentiment qui peut rendre la vie plus belle et le positif attire le positif mais dans la pratique ç est vraiment très difficile à appliquer. Comment se sentir positive quand on se sent triste de notre vie. J ai 40 ans bcp d échecs amoureux, attirant que des gens instables qui ne veulent pas s engager, je n ai pas d enfant … Je n arrive rien à trouver de positif son comment faire pour positiver. Se Dire que j ai la santé oui ok, de me dire que j ai un boulot oui ok des amis une famille etc mais cela ne me rend pas heureuse car j ai l impression qu il me manque l essentiel pour m épanouir … Alors si vous avez des exercices pour développer Çe mental positif je suis preneuse car la je n y arrive pas.

    Merci

    1. Bonjour Vic,
      le fait de penser positif est comme un sport ou une habitude à prendre. Plus on s’entraîne, meilleur on devient.
      La pratique tous les jours et à tout moment est très importante.
      Apprends à voir le positif dans chaque situation et à te focaliser sur ce qui est bon.
      N’attends pas de manquer de quelque-chose pour te rendre compte que tu avais de la chance de ne pas en manquer…

      Des exercices, j’en ai des tonnes !!!
      Je te conseille mon livre « le petit coach pour plus de bonheur » !
      http://www.amazon.fr/petit-coach-pour-plus-bonheur/dp/1483978141/ref=tmm_pap_title_0

      Il te suffit de le lire, de faire les exercices et tu vas enfin être plus positive et plus heureuse 🙂
      Excellente semaine,
      Caroline

  20. Bonjour vic tu as eut beaucoup d échecs amoureux mais c tout simplement par ce que tu n a pas rencontré la bonne personne qui te mérité fais confiance au destin tu as toi aussi ta part au bonheur et si tu ne l’a pas encore rencontrée cela va forcément arriver je suis moi même divorcée trois fois et remarier une quatrième fois avec un homme qui me comble de bonheur pense au personne qui sont malheureusement pire que toi maladie andicape sans travail sans famille ex ex la vie est un éternel combat Courage

    1. Bonjour Suzeline,
      yes! tu es superpositive et ca se ressent !
      C’est exactement cela, utiliser ses « échecs » comme des « expériences » qui permettent d’apprendre et de s’améliorer afin de mieux agir et de mieux vivre 🙂
      De plus, il suffit de regarder autour de soi et de vraiment ouvrir les yeux et les oreilles pour se rendre compte que de nombreuses personnes sont beaucoup moins bien loties que nous!
      Merci pour ton partage et ton aide à Vic.
      Excellente semaine,
      Caroline

  21. Bonjour
    Actuellement je vis une situation difficile ,je viens de rater mes examens de ratrappage du mois de septembre dérnier en vu d’obtenir mon diplome de bac+5 dans le domaine de l’informatique malgré que pendant tous le mois d’aout je l’ai consacré entierement aux révisions (pas de vacances ) mais hélas les résultats ont était une hécatombe ,du coup je dois repasser un semestre (jusqu’à janvier) ,je me sens déprimé ….et en plus bientot je vais avoir 27 ans ,j’ai perdu toutes confiance en moi ,j’ai du mal à étre attiré par les études ,je me sens que je suis entrain de perdre du temps à la fac ,car je me dis souvent que normalement je suis entrain de chercher du boulot pour enfin trouver un vrai job de cadre ….je me sens trés compléxé par rapport à mon age ,surtout que lorsque je vois mes ex camarade qui se sont lancer dans leur carriére professionnelle ,je ressens souvent une perte de confiance en moi ou je me disait que l’heur est venu de penser à autres choses et de tous laisser tomber ….
    Cordialement

    1. Bonjour Théo,

      je suis désolée que tes exams ne se soient pas bien passés.
      Dis-toi que c’est une chance de faire beaucoup mieux et d’avoir plus de temps pour avoir une bien meilleure note au final.

      En ce qui concerne ton age, tu n’as pas à t’en faire car cela n’a pas d’importance. J’ai passé mes exams de kiné à 30 ans (car j’ai changé de profession) avec des personnes de 22-23 ans.

      On ne perd jamais son temps lorsqu’on apprend et qu’on s’améliore!
      Tu vas travailler assez d’années, ne t’inquiètes pas 😉

      Ne te compare pas aux autres, concentre-toi sur toi et sur tes objectifs:
      1. Réussir tes exams
      2. Trouver un travail qui te plaira
      3. tout ce qui te donne du bonheur …

      Je te souhaite une excellente continuation.
      A bientôt,
      Caroline

  22. Je ne sais plus quoi faire , j’avais « un ami » qui ma fait plus d’une crasse, mais j’ai toujours eu espoir qu’il change, il vient de m’envoyer un message comme quoi en vrai il se foutais de notre amitiés alors qu’on était ultra proche et que sa lui changerais rien a sa île de plus jamais me parler alors qu’on se parlais tous les jours , on était limite meilleurs ami même si il m’a fait mille crasse, je suis trop naïve j’ai toujours espoir que les gens changent , on me dis souvent que je suis naïve . Comment réagir face à cette révélation ? Comment survivre avec lui alors que je le vois tous les jours et je suis obliger ? Comment ne plus être naïve ? S’il vous plaît aider moi j’en peut plus

    1. Bonjour Elsa,
      je pense qu’il est temps pour toi de changer de cercle d’amis ou en tous cas d’éviter de passer du temps avec cette personne.
      Tu écris qu’il t’a fait mille crasses… C’est ainsi que l’on sait qu’une personne est un ami ou pas.
      J’ai écrit plusieurs articles qui peuvent t’aider sur l’amitié.
      Le monde est plein de bonnes personnes, généreuses, drôle, attentives, gentilles… passe plutôt ton temps avec ce genre de personne.
      L’amitié n’est pas un mariage, aucun contrat ne t’oblige à rester amie avec quelqu’un de nocif comme cette personne.
      J’espère avoir pu t’aider un peu.
      Excellente journée,
      Caroline

    2. Bonjour Elsa , j’ai vécu ça moi aussi avec une amie mais j’ai réalisé que pendant des années , c’est surtout moi qui m’étais accrochée à elle .Elle , en fait , ne m’avait jamais aimé autant que moi j’ai pu le faire.Donc elle n’était responsable de rien .Après si on s’estime assez , on arrête de se faire souffrir avec des gens qu’on ne peut pas forcer à nous aimer.Si c’était ta fille ou ta soeur qui rencontrait le problème , que lui conseillerais-tu ? bises et bon courage

  23. Bonjour,
    J’admire votre façon de penser mais j’avoue que pour moi ceci est très dur à faire je suis constamment occupée par des pensées négatives sur l’avenir je pense que je finirais par finir en HP, prison , je finirais dépressives etc… Il y a des jours où ces pensées sont moins présente lorsque je n’ai plus le temps de penser mais dès que je suis libre de penser ça revient et m’attriste beaucoup jai l’impression que c’est moi qui veux ça au final je me dis que peut-être j’aime ça vu que je n’arrive pas à en sortir, tout s’embrouille le sens des mots aimer le mal le bien, j’ai l’impression que mon avenir est noir et le sera, je pense que je suis en dépression alors que mon psychiatre me dit que non et a force de le penser c’est comme si je le devenais pourtant dans ma vie tout va bien d’un point de vue extérieur je suis jeune (18ans), je sors du bac avec mention bien à un point du très bien, j’ai des amis et une famille géniale, jai un toit le confort et je suis la formation que j’ai choisie ,je m’apprête à partir à Tokyo en avril bref que demande le peuple ? Et pourtant la pensée positive que je rêverai de retrouver comme avant me pêche. mes angoisses sur moi perdant le contrôle et devenant folle ou de devenir ce que je ne veux pas
    m’habite, jai envie souvent de me laisser aller ne plus rien faire être juste dans un lit et pleurer. Comment remédier avez vous déjà eu ça à 18 ans ?

    1. Bonsoir Manon,
      je pense que tu « penses » trop ! Tu te poses plein de questions et c’est normal mais trop c’est trop.
      Je te conseille de t’occuper l’esprit avec des activités pour arrêter de te faire des idées noires.
      Prends des cours de japonais (c’est utile si tu passes du temps au Japon), fais du sport, chante, apprends à jouer de la guitare, écris un happy book 🙂 etc…
      Sors avec tes amis, sors te ballader en plein air, le top c’est de faire une ballade avec un chien (si tu n’en as pas, va à la SPA, ils sont toujours super heureux que quelqu’un leur rende visite).
      L’important c’est d’arrêter de penser et d’agir.
      Voilà pour un début, j’espère avoir pu t’aider un peu…
      Excellente soirée,
      Caroline

  24. bonjour..j’ai 20ans ,quand je pense a mon enfance jvoi que j t seul car je me senti bien toute seul.. après lorsque j grandi un peu tous mes faux amis me détester, ils jouaient les double fasse ac moi, et au lycée j rencontrer l’homme de mes rêves mai notre relation étai compliqué au début car on a de différents caractère et tous les autres cherche tjr a me faire des problèmes et parler de moi des trucs pas bien.. j’avoue que j t pas la fille parfaite j fai des erreurs aussi mai je mérite pas tous sa et maintenant je suis tjr avec ce mec mais je c pas comment sa va finir entre nous car il me dis que je l’appartient et il a le droit de faire ce qu’il veut mai moi non et même je dois accepter qu’il sort avec d’autre fille et cela va restée pour la vie.. je c plus quoi faire je suis perdu je dis tjr qu’il dis tous sa juste comme sa mai il va pas faire sa mai je pense que chui entrain de croire un mensonge et le problème c que j même pas des vrai amies pour les parler de ce sujet je me suis trouver seul

    1. Bonjour Sofia,

      je te conseille de voir un spécialiste du couple ou de parler longuement avec ton conjoint pour régler vos problèmes.
      De plus, il serait sûrement souhaitable de voir un professionnel qui pourra t’aider à te sentir mieux.
      Amicalement,
      Caroline

      PS: j’ai eu de gros problèmes pour te lire, merci d’écrire des phrases entières et d’éviter le « francais sms ».

      • christelle on 22/11/2015 at 14:17
      • Répondre

      SI TU VEUX M ECRIRE ECRIS MOI
      JE VAIS MOI AUSSI TRES MAL ET J AI PAS ENVIE D ALLER VOIR UN PROFESSIONNELLE? J YY ARRIVERA PAS

      1. Chère Christelle,
        je suis désolée de lire que tu vas aussi mal.
        Je pense qu’il faut absolument que tu ailles voir un professionnel car il faut parfois se faire aider pour sortir du trou.
        Il n’y a rien de mal à consulter un psy, ils sont là pour écouter et pour donner des conseils avisés.
        J’espére de tout coeur que tu vas suivre ce conseil et que tu iras bientôt beaucoup mieux.
        A bientôt,
        Caroline

  25. bonjour, j’ai 25ans diplôme en anglais depuis 2012 et recycler en gestion d’entreprise et je dois terminer cette année. mais je n’arrive pas a me comprendre avec ma propre famille, parce que selon elle je favorise la formation qu’a chercher du boulo que je me mets a me former alors que je ne veux pas travailler, et pourtant nous sommes dans un pays où il n’est pas du tout facile a gagner de l’emploi . donc je me suis dis aulieu de perdre mon temps a chercher de l’emploi et que je ne gagne pas comme les autres alors pourquoi ne pas me former aumoins pour augmenter ma connaissance? avant au cours de mon recyclage j’enseignais les cours d’anglais un peu partout dans les différents établissements mais j’ai arrêté après deux ans pour ne pas impacter ma formation maintenant ma famille pense que ça ete un refus de ma part donc apparament pres que tout le monde m’a isolé dans la famille que faire reelement.

    1. Bonjour Conde,
      je pense que vous devez vraiment parler avec vos proches et leur expliquer votre point de vue, c’est un problème de communication.
      Je vous souhaite de trouver votre voie et d’être en paix avec votre famille.
      Excellente journée,
      Caroline

    • christelle on 22/11/2015 at 14:14
    • Répondre

    Bonjour, mais quand on a envie de mourir
    qu’on s étouffe
    qu’on peut pas pparler, qu’on a mal au coeur, qu’on vomis tellement on souffre on fait quoi ?

  26. Bonjour Christelle
    n oublis jamais une chose ç est que tout probléme à une solution prend du. Recule par rapport à ta situation
    J en parle en connaissance de cause tu a sûrement des angoisses qui accentue tes troubles étouffement mal au cœur et vomissement cela va passer parle en cela te feras du bien à bientôt

  27. j’en ai besoin vraiment, ça aide vraiment et ça nous permet de se remettre en question.

    1. Bonjour Vanessa,
      je vous souhaite une bonne lecture et une bonne remise en question 🙂
      A bientôt,
      Caroline

  28. Bonjour, je vous écris car j’ai quitté mon travail y a un an en croyant être forte bien sûr j ai rien envisagé seulement de retrouver ma famille mais aujourd’hui je suis incapable de m occuper d’eux je j ai une hantise de les retrouver j’ai envie de fuir mais aucun projet mon père a un cancer de l oeil ma mère ne s assume pas seule et j ai personne pour m aider je déprime totalement je pleure j aimerai retrouver ma joie de vivre et avancer dans la vie mais j ai connu le mariage l achat d un appartement et les voyages quel projet me construire aujourd’hui aidez moi svp je pense en finir tous les jours

    1. Bonjour Sory,
      vous faites probablement une dépression et je pense que vous devriez parler avec un pro qui sera plus apte à vous aider.
      J’espére que vous allez bientôt retrouver votre joie de vivre.
      Je vous conseille de lire beaucoup de choses positives (blogs, livres comme les miens…) de regarder des films inspirants et positifs et d’écouter des musiques relaxantes.
      Amicalement,
      Caroline

  29. Bonjour.
    Merci pour cet article riche et pratique. J’ai expérimenté que la positivité est la clé de la réussite dans la vie. Je suis arrivé à m’appropprier le point 4 après toutes les vagues de souffrances que j’ai eu à traverser seule. j’ai réalisé que tout ce qui nous arrive est positif et qu’il faut toujours chercher le côté positif de chaque situation et de chaque personne et ne tenir compte que de celà. En le faisant on decouvre le bonheur d’exister et on trouve la force pour atteindre ses objectifs.Je pense que tout le monde doit lire cet article et s’en inspirer chaque jour surtout que la vie humaine est passagère il faut prendre l’instant présent comme occasion de joie et de bonheur et ceci en prenons le côté positif des évènements.MERCI MERCI MERCI.

    1. Bonjour Rita,
      wow, vous êtes hyperpositive et c’est génial 🙂
      Merci à vous pour vos compliments, votre partage et votre gentillesse.
      Je vous souhaite une excellente soirée.
      A bientôt,
      Caroline

  30. Je viens d’arrêter une relation que je ne peux pas décrire. je suis choqué puisque d’une part c’est de ma faute. je veux vraiment d’elle, sinon que je l’aime, mais sauf qu’elle n’a jamais vraiment accepté mes avance mais était tout le temps avec moi depuis deux ans. il se fait qu’elle m’a surpri avec une autre et à décider de tout arrêter entre nous et joue à la victime d’une trahison. j’ai attendu son oui pendant 2ans en vain. mais j’avoue que je ne supporte la rupture avec elle. elle ne decroche plus mes appels ne répond plus à mes écris.. je suis vraiment perdu et je ne sais quoi faire….

    1. Bonjour IB,
      je pense que votre ancienne amie a décidé de vous quitter.
      Vous serez plus serein si vous acceptez sa décision.

  31. Bonsoir Caroline,
    Merci pour cet article inspirant, même si cela fait maintenant des mois que je lis des choses similaires sans arriver à les mettre en pratique. J’ai l’impression que ma vie est une lutte sans fin. En ce moment j’ai un travail stressant avec beaucoup de sujets à développer sur lesquels je ne suis pas confortable, et en plus de ça je travaille avec une collègue a l’air de s’épanouir dans ce travail alors que de mon côté je me débats. Je ne cesse de me comparer et de me rabaisser et je ne supporte pas l’idée qu’elle puisse être plus appréciée que moi… Et j’ai conscience qu’il faut se détacher de tout ça, mais je ne trouve pas comment. J’ai toujours cette impression de manquer d’ancrage et de survoler ma vie, en ressassant le passé et imaginant le pire pour l’avenir. Je ne veux pas être comme ça, j’admire tellement les gens positifs… Cela doit être tellement merveilleux de ne pas se poser 36000 questions et de prendre les choses comme elles viennent car on a l’esprit clair.

    1. Bonjour Celia,

      je pense que vous êtes sur le bon chemin.

      Je vous conseille un petit exercice:
      Levez-vous le matin en faisant comme si vous saviez que la journée allait être formidable.
      Sifflez ou chantez pendant votre douche, souriez-vous dans le miroir en vous disant que c’est une super journée.
      Souriez aussi à tous ceux que vous croisez.
      Faites comme si vous saviez que tout le monde vous apprécie et comme si vous êtiez sûre de vous.
      Utilisez des affirmations mentalement ou à haute voix: « tout va bien », « je vais réussir », « je suis bien »…
      Dès qu’une pensée noire montre le bout de son nez, utilisez une affirmation positive pour la contrer et souriez.

      Faites cet exercice et dites-moi comment vous vous sentez, ok?
      J’attend votre ressenti avec impatience 🙂
      A très bientôt,
      Caroline

  32. Bonjour Caroline comment avez vous appris a refléchire de maniere positif ? et comment trouvez vous une solution a chaque probleme ? vous rendez les choses plus simple que en ce demande pourquoi en voie pas les choses de cette façon.

    1. Bonjour Sabrina,
      plus vous vous entrainerez à chercher les côtés positifs de chaque situation,
      plus cela deviendra automatique et facile.
      J’ai pris l’habitude de chercher les solutions aux problèmes et les actions que « je » peux faire pour changer ce qui ne me plait pas plutôt que de chercher les fautifs et d’attendre que les autres fassent quelque-chose.
      C’est plus agréable et plus efficace 🙂
      Joyeuses fêtes !
      Caroline

      1. merci Caroline

        1. 🙂

  33. La deuxième comm. vous l’avez dis il faut perdu parfois pour se retrouver.dans la vie l’homme pense toujours à la positivité Non plus à la négativité.c’est un défaut pour qui que ça soit,la positivité n’est pas normal ni la négativité,le normal c’est ce qu’il faut ,et personne ne peut être capable de faire ce qu’il faut excepté ce que l’un veux contre l’autre ou l’un veux sur l’autre alors que l’un devrait aimer pour l’autre.

    • Adama doumbia on 28/12/2015 at 03:10
    • Répondre

    Je xui tombé amoureux d’une fille e il nya rien eu entre nous et mon frere est sorti avec cette derniere et il plubli xur ma page fb pour me fait du mal avec des SMS bizarre alors etant énervé je les blogué.Mais ces mon fr jetai obligé d lui di mn mécontentement et il a tou e ma di kil ne peut pa accepté mn invitation après mes excuses il accepta mais je n’arrive pa à le supporté.Je l’aimes bien mais quant je penx à ses faits et gestes je veux tout arrêté.svp aider moi

    1. Bonjour,
      j’ai beaucoup de mal à comprendre ce que vous écrivez.
      j’espère que vous trouverez les solutions à vos problèmes ou que quelqu’un pourra vous aider.
      Caroline

  34. Bonjour,

    Je suis tombée sur votre article que je trouve très intéressant certes dans les mauvaises périodes on ne pense pas pouvoir remonter la pente.
    J’ai tout perdu récemment boulot, fiancé, maison. J’essaie de retrouver bon moral mais je suis seule mes amies n’ont pas été bien présent et pire ils s’affichent en photo avec mon ex qui n’était même pas leur ami, de plus j’habite à l’étranger je n’ai donc pas le soutien de ceux que j’aime. J’aimerais tellement trouver la force d’arriver à ne plus m’écorcher avec des pensées noires et surtout d’arrêter d’être touche pour les actes des autres.

    Comment trouver la force de se lancer dans un projet quand une minute ça va et l’autre plus. J ai mal car en quelques semaines j’ai connu ce mauvais effet domino et j’aimerais tellement me foutre de tout.. Tout le monde dit que je suis forte et que je me sors toujours de tout mais ils ne savent pas les plumes que j’y laisse.. Si quelqu’un vit la même chose peut être pourrions nous correspondre..

    Merci
    Ophelie

    1. Bonjour Ophelie,
      la meilleure manière de se débarrasser des idées noires est de les remplacer par des idées positives.
      Evitez de trop penser, dès qu’un nuage traverse vos pensées, occupez-vous, faites du sport, chantez, bougez, riez, discutez avec des amis…
      Tout finit par aller mieux, il faut laisser le temps cicatriser vos blessures et ce qui ne vous tue pas vous rend plus forte!
      Je vous souhaite tout le bonheur du monde et j’espère de tout coeur que vous serez plus heureuse cette année 🙂

      A bientôt,
      Caroline

      PS: il existe des groupes de discussions sur internet, peut-être que vous pourriez correspondre avec des personnes qui vous aideront plus que moi…

    • Sarah Gendre on 12/01/2016 at 11:37
    • Répondre

    Bonjour Caroline ,
    Je ne sais plus quoi faire le 23 avril dernier mon petit frère âgé de 13 ans à eu un accident de la route, il est rester 3 longues semaines dans le coma puis est passer dans un centre de rééducation etc . Mais ce n’est plus du tout du tout le même petit garçon tous a changer . Il deviens colérique susceptible il ne voit que le négatif. On nous avais prevenu avec ma mere que ce serais dur . Ca ma mis une belle claque jetais super proche de mon frère maintenant c’est dur . Ma mère et moi ne savons plus quoi faire , on se renferme sur nous et on arrive plus a avancer . J’ai 20 ans je ne sais plus qui je suis je ne sais plus ce que je veux faire de ma vie , et voir ma mère sombrer ne me rassure pas . Je suis très très proche de ma mere et la voir comme si mal me rend profondément triste . Je ne sais plus quoi faire . C’est un appel au désespoir je ne sais plus …
    J’espère que vous aurez compris mon message et que vous pourrez m’aider… ou juste m’éclairer ..
    Merci

    1. Bonjour Sarah,
      je suis désolée pour ce qui est arrivé à ton frère.
      Vous êtes tous les trois dans une situation difficile et c’est tout à fait normal après un tel événement.
      Je pense que les choses vont sûrement s’arranger avec le temps (ton frère vit une période dure entre son accident et l’adolescence).
      Donne le temps au temps et essayez de vous faire aider par des psys pour vous sortir de cette dépression.

      Tu as 20 ans et donc tout est possible pour toi, trouve ton chemin, ta mére sera déjà heureuse pour toi et se sentira mieux et ton frére trouvera le sien lorsque le moment sera venu.
      Je suis sûre que ta maman se fait autant de souci pour toi que toi pour elle, cela ne sert à rien.
      Agissez pour aller mieux: Communiquez, acceptez de l’aide, soyez patientes et profitez des bons moments, vivez!
      J’espère de tout coeur que vous irez bientôt beaucoup mieux !
      A bientôt,
      Caroline

  35. Bonjour Caroline
    J’ai lu tous les messages des gens ainsi que vos réponses pour eux.la plupart de ces ges gens vout font part de leur optimisme et de leur positivisme. J’aimerais bien continuer à voir la vie comme eux, car j’ai déjà été très optimiste auparavant sauf qu’à mes cinquante ans passées, je n’arrive plus à me battre et je me sens très fatiguée et déprimée.
    Ma vie jusqu’à date n’a été qu’une suite d’événements négatifs et difficiles à surmonter. On dirait que depuis ma tendre enfance, un problème n’attend pas l’autre.
    Issue de famille éclatée, mon père a quitté ma mère pour une autre alors que je n’avais que huit ansJ’ai vécu dans un pensionnat, dans mon pays d’origine pendant quatre ans.Lorsque je revenais à la maison pour des vacances, je me faisais tabassé et maltraite par la belle – mère tout comme mes soeurs.
    À mes quatorze ans, ma soeur est morte tragiquement dans un accident . À mes seize ans, j’ai suivi ma grande soeur au Canada afin de poursuivre mes études. J’ai passé de longues années perdue sans famille, déracinée et presque pas d’amis.
    Plutard, j’ai rencontré mon premier mari avec qui j’ai eu deux beaux enfants. Nous avons divorcé sept ans après beaucoup de blessures et aujourd’hui je suis remariée avec quelqu’un de bien , mes enfants sont avec moi mais n’ont pas l’air d’être heureux avec leur beau père, il passe son temps à les juger plutôt que d’essayer de comprendre que ce sont des ado… et moi dans tout ça je me sens fatiguée, épuisée à essayer de raccomoder tout le monde.Je ne sais plus si j’aime encore mon mari.Il me rappelle parfois la belle – mère que j’ai eu. Il ne se passe plus grand chose entre nous.Je n’ai pas d’amis, la famille (père, mère, soeurs) à l’autre bout du monde m’ignore comme toujours. Ma mère m’a révèle un jour que je ne suis pas un enfant désirée (étant la quatrième fille, ma mère rêvait à l’époque fe donner un garçon à mon père) Je ne travaille pas, je me suis occupée de mes enfants et de mon foyer.Je ne sors presque jamais et je me sens très , très seule, abandonnée, rejetée et quelconque. Je souffre, je pleure beaucoup.Je fais des insomnies des cauchemars quand j’arrive enfin à fermer les yeuxdes problèmes digestifs…les médecins me conseillent fortement les antidépresseurs surtout que ma ménopause approche à grands pas.
    Si vous voyez une façon pour moi Caroline de devenir ou redevenir optimiste et positive, s’il vous plaît dites-le moi car je ne vois pas actuellement la lumière au bout du tunel.

    1. Bonjour Nadia,
      je vous conseille de tenir un happy book, donc de noter chaque jour toutes les choses positives que vous vivez. Cela aide beaucoup à prendre conscience de la chance que l’on a. Vous avez vos enfants près de vous, même si l’adolescence n’est pas toujours facile, c’est un moment à passer et ensuite c’est beaucoup plus calme, je sais de quoi je parle 😉
      Mon deuxième conseil est que vous devriez sortir beaucoup plus, trouvez une ou plusieurs activités sportives ou artistiques qui vous plaisent et bougez! Vous allez rencontrer des gens et vous faire des amis. De plus, cela vous changera les idées.
      Vous ne pouvez pas changer le passé mais vous pouvez agir maintenant pour mieux vivre et créer un futur sympa.
      Concentrez-vous sur ce qui vous fait du bien et sur tout ce qui est positif.
      A bientôt,
      Caroline

  36. Bonsoir ! je comprends bien , mais comment être positifs quand oa pas d’amis ni famille , on nous dis toujour chercher le soutien de notre entourage , amis ou famille mais quand on en a pas ! il faut vivre le jour á jour tout seul sans pouvoir ni parler á personne lá c’est pas èvident du tout ! lá ç’est quand c’est difficile c’est dans ces cas qu’il faut s’y voir ! merci !

    1. Bonjour Malu,
      la première chose est de faire en sorte de se faire des amis. J’ai écrit un article la dessus.
      Ensuite, vos problèmes seront plus faciles à résoudre.
      A bientôt,
      Caroline

      1. Merci Nadia ou je peux trouver ce livre ? Merci !

        1. Quel livre ?

  37. Bonsoir ! et quand on a ni amis ni famille ? donc ni soutient de personne au monde ! alors comment être positifs !
    C’est comme être morte en vie e avec la souffrance de le voir ,car on es invisible en étant vivant double soufrance !

    • Quentin De Cuyper on 22/01/2016 at 09:41
    • Répondre

    Bonjour,
    Comment peut-on faire quand on est jeune, et qu’on souffre de toute sortes de maladie que même les médecins ne savent pas quoi faire?
    Comment peut-on avoir du moral positif avec tout ça

    1. Bonjour Quentin,
      j’espère de tout coeur que vous guérirez et que vous irez bientôt mieux.
      Beaucoup de personnes sont malades mais continuent tout de même d’apprécier les bons moments de la vie.
      Ce n’est pas toujours facile mais en cherchant bien, vous trouverez du positif chaque jour.
      Bon rétablissement.
      A bientôt,
      Caroline

  38. Merci Caroline !

  39. Merci Caroline ! Pardon !

    1. 😀

  40. Bonjour,

    Effectivement être dans un trou noir et ne pas pouvoir s’en sortir…que ce soit familial, en couple, au travail…
    Tout va mal…
    Impossible de rester positive en ce moment et je n’ai envie que d’une chose : que tout cesse !

    Bon courage à tous,

    1. Bonjour Cec,
      il nous arrive à tous d’avoir une mauvaise passe, d’avoir envie de tout arrêter, de ne plus voir le bout des problèmes…
      Mais, aprés la pluie vient toujours le beau temps! Tout change, tout le temps.
      Vous finirez par trouver des solutions et par apprécier encore plus la vie après avoir réussi à surmonter les obstacles.
      Bon courage,
      Caroline

  41. En ce moment tout va mal pour moi je ne sais pas pourquoi mais en ce moment je pense à plein de choses Jai des pensées négatives j’ai l’impression que personne me soutiens je me sens mal et la seul chose que jaime faire quand je vais mal c’est regarder des vidéos YouTube car c’est mon univers mais apres sa redevient noir je pense encore à plein de chose négative

    1. Bonjour Coralie,
      regarder des videos boostantes sur youtube est une bonne manière de se changer les idées et de positiver pendant un certain temps. Ce qui aide encore plus, c’est d’aider les autres. Vous pourriez peut-être faire du volontariant aux restos du coeur, à la croix rouge ou à la SPA. Le fait d’aider les autres est souvent salvateur.
      Excellent week-end,
      Caroline

  42. Moi, je suis d’accord avec ces huit pensées positives et c’est ce que j’essaie de mettre en place chaque jour. Mais malgré cela j’ai vraiment l’impression depuis de nombreuses années de survivre plutôt que de vivre.
    J’ai 2 enfants qui sont le centre de ma vie mais je n’ai pas d’amis, pas de copains copines. Je suis très seule. Pourtant je suis plutôt quelqu’un d’ouvert qui aime papoter mais je sais pas. J’ai l’impression d’avoir il y a de nombreuses années avoir perdu le contrôle de ma vie et donc le goût de la vie. Je me bats mais je prends pas de plaisir

    1. Bonjour Emma,
      je suis sûre que vous allez remonter la pente. Vous êtes déjà sur la bonne piste en mettant en place ces bonnes habitudes et ces pensées positives chaque jour.
      Faites les exercices positifs et boostants décrits dans mes livres et vous irez de mieux en mieux 🙂
      Excellent week-end !
      Caroline

  43. Salut j’ai bien aimé les pensées surtout le dernier point moiu c ket senshell

  44. Bonjour,

    Ca rassure de voir qu’il y a pleins de gens qui sont dans le même cas ou presque.
    Moi, je n’arrive pas à savoir pourquoi mais je ne suis pas heureuse souvent. cela ne dure jamais plus d’une semaine. j’ai toujours le moral qui redescend. je crois que j’ai toujours été comme ça. Je ne suis plus avec mon copain depuis la fin de l’année je pensais que c’était peut être lui qui me rendait pas heureuse. mais ce n’est pas forcément mieux maintenant.
    Je suis une personne qui manque de confiance en soi et qui ne s’accepte pas telle quelle est.
    j’ai du mal à changer mes pensées négatives en positives. je suis un peu une personne insatisfaite. j’ai un travail mais j’aimerai profiter de la vie en voyageant, aller à l’étranger, car c’est tellement merveilleux et enrichissant de voyager et rencontrer des gens. sauf qu’aujourd’hui avoir un travail est une chance, je suis dans une entreprise où j’ai une place sûre et il y a des avantages aussi. Je serai sûrement bête de le quitter. et c’est un très gros risque!
    j’ai très peur d’être malheureuse toute ma vie…… ca été le cas de mon père..
    Voila c’est difficile quand plus rien ne nous booste.! rrrrrhh

    (Laurie – 24 ans)

    1. Bonjour Laurie,
      je pense qu’il faut juste que tu t’entraines un peu à voir la vie autrement. C’est à dire, apprendre à ressentir plus de gratitude jour après jour pour ce que tu as et non de regret pour ce que tu n’as pas.
      Cela aide beaucoup à mieux apprécier les petites choses et à relativiser les mauvaises.
      Pour ce qui est de la confiance et de la joie de vivre… J’ai écrit deux livres (le bleu et le jaune) qui devraient t’aider 😉
      Excellent week-end,
      Caroline

    • Emmanuelle on 18/02/2016 at 23:03
    • Répondre

    Bonjour je m’appelle Emmanuelle j’ai 23 ans je suis une angoissé et une stressé, sa me bouffe la vie je suis sans arrêt entrain de penser dès que j’ai mal quelque part sa y ai c’est grave je vais mourir. Je pense au pire tous le temps. Je suis très heureuse niveau amour je serait rien sans mon compagnon mais je pense encore une fois au pire. Niveau travail je n’en ai pas je suis tous le temps à la maison je n’ai pas d’amie je parle seulement à ma famille. Je ne sais pas à qui parler de tous ce que j’ai dans la tête. Pourquoi suis je pas normal et pourquoi je prend pas la vie comme elle vient ?!

    1. Bonjour Emmanuelle,
      je vous conseille de lire plusieurs articles de mon blog sur les manières de changer de manière de penser et pour booster votre moral et votre confiance en vous. J’ai également écrit des livres qui devraient vous aider à vous sentir mieux.
      Je vais bientôt proposer une nouvelle prestation pour aider immédiatement les personnes en mal-être. Cela devrait arriver le mois prochain, patience …
      En attendant, lisez mon blog et mes livres, et vous irez mieux, promis!
      Bon week-end,
      Caroline

    • kelly12345 on 20/02/2016 at 15:58
    • Répondre

    Bonjour,
    je vous écris car je suis dans une situation qui me rend vraiment très triste et je ne sais plus quoi faire.
    Je viens à peine d’avoir 15 ans, ma famille et moi avons traversé des moments difficiles mais nous avions ensuite réussi à remonter la pente, nous étions heureux. Maintenant mes parents ce sont disputés et mon père n’a même pas de peine pour moi en me voyant être en larme devant lui. Pour lui en fait, c’est sa moto qui compte le plus et pas sa famille, il a tout gaché, à cause de lui ils vont très surement divorcer. Nous venions à peine de déménager à Paris, pour recommencer une nouvelle vie pasque ma soeur a emménager ici et voila qu’il fait tout pour détruire notre réputation et notre famille alors que nous étions heureux, ma soeur a eu un bébé, nous étions tous heureux et je n’en peux plus, je n’arrete pas de pleurer, je n’arrive pas à imaginer que cela pouvait arriver à notre famille….;; je ne sais pas comment faire pour retrouver le sourire ni comment penser positivement je suis au bout du goufre…….comment bien travailler à l’ecole dans cette situation? comment etre heureuse? comment revivre normalement et heureuse dans cette situation ? comment supporter son pere? des centaines de questions auxquelles je n’ai pas de réponses et qui me font tomber bientot dans une dépression …

    1. Bonjour Kelly,
      le bonheur n’est pas un état, c’est un chemin. On est heureux, ensuite on est triste, de nouveau joyeux…
      Nous avons tous des obstacles à surmonter, des changements à accepter et c’est la vie.
      Si tes parents ne s’aiment plus comme avant et qu’ils veulent se séparer, c’est leur décision. Cela ne change pas l’amour qu’ils ont pour toi et pour le reste de la famille. Continue à bien travailler à l’école et à construire ta future vie d’adulte et profite des choses qui te font plaisir. Tu peux voir ta soeur et son bébé plus souvent, tu peux faire des choses qui te font plaisir… La vie d’ado chez les parents n’est pas toujours simple.
      Tout va finir par changer, après la pluie, le soleil ressort.
      Je te souhaite de retrouver le sourire et la joie de vivre.
      Bonne soirée,
      Caroline

    • Josaphat Luthner Béhar on 28/02/2016 at 04:12
    • Répondre

    Bonjour,
    Je m’appelle Luthner j’ai 16 ans on vient de me rejeter de mon équipe de football pour cause de retard étant que capitaine de cette équipe, dès mon apparition tous les autres m’ont laissé seul sur le terrain sans remarquer la présence de mon coach à ce propos. Ça me rend vraiment mal je ne sais pas quoi faire je peux pas rester positif je peux rien faire que de pleurer.

    1. Bonjour,
      il suffit parfois de communiquer et de dire les choses. Demandez aux personnes de votre équipe ce qui provoque leur colère ou ce qui leur pose problème et arrangez les choses.
      Je suis sûre que cela vous aidera.
      Bonne journée,
      Caroline

  45. Bonsoir,
    Merci pour votre message, je vais le conserver. Moi, ma façon de me calmer est avec la musique. Les notes, les voix, les instruments m’aident à m’apaiser. Je me sens vide, seule et triste ce soir et la musique me permet de vous écrire en demeurant calme, sereine malgré tout. Je ne sais pas comment je vais passer à travers. Mon histoire n’a pas d’importance, elle ressemble à tant d’autres au fond. Mais votre texte me ramène à moi, au centre de moi-même et en ce moment c’est de moi dont je dois prendre conscience. Toujours tournée vers les autres, leur bien-être, leur réaction, leur amour, j »en oublie tell en qui je suis moi, et ce que moi je désire. Il est difficile de vieillir seule quand on est entourée de gens qui ne se préoccupent pas de vous. Je donne mais je ne reçois pas vraiment et plus les jours avancent et plus je deviens amer…. Je suis une âme blessée qui n’arrive plus à trouver sa lumière…

    1. Bonjour Nathalie,
      vous avez une manière très poètique d’écrire et je pense que, tout comme la musique, le fait de mettre vos maux sur papier vous permet de vous sentir mieux.
      J’espère que mon blog vous aidera à trouver votre lumière et je vous souhaite une excellente semaine.
      A bientôt,
      Caroline

  46. Je pense être un homme franc.Je dis les choses telles que je les vois ou entends. A chaque fois que je dénonce une injustice à mon égard ou à l’égard d’une autre personne on me taxe de menteur ou d’avoir mal interprété la situation et on prèfaire me stigmatiser. Ce que je pense comprendre à travers la réaction de certains à travers d’autres situations.Ce sont des situations qui reviennent à tout moment et partout ou je vais avec d’autres personnes différentes. Alors, je voudrai savoir si je suis malade sans le savoir ou si la malhonneté ne serait pas la règle générale là où je vis. Merci!!!

    1. Aah!! Excuser des salamalecs d’usage c’est juste un oublie!!!☺☺☺

      1. Bonjour Sow,
        je vous conseille de parler de ces problèmes avec une personne de confiance.
        Elle vous aidera à savoir si vous avez besoin d’aide ou si vous devez changer d’environnement.
        Si vous avez un iphone, je vous conseille l’excellente application Boddy que vous pouvez télécharger dans la barre latérale de mon blog 🙂
        Je vous souhaite une excellente semaine,
        Caroline

  47. bonjour
    mon meilleur ami est sous stresse , panique , peur et engoisse a cause des etudes en effet les examens prochain vaut l’oriente vers la specialite qui est son but , comme les resultats du premier semestre netaient pas suffisante il faut quil travaille plus , mais le probleme que il est toujours stresse dailleurs on revise enssemble mais la moindre des choses lenervent , il sarrette des heurs pendant la revision disant je peux pas y arriver et je vais pas y arrive , ainsi son etat physique , il mange pas il sors pas

    vraiment je suis tres inquiete sur lui svp aidez moi trouver moi une solution je peux pas le voir comme ca sans lui rien faire svp svp svp

    1. Bonjour Yasmine,
      c’est tout simplement le stress avant les examens, nous sommes tous passés par là!
      Cela passera dès que les examens seront terminés.
      bon weekend,
      Caroline

  48. Bjr je m’appelle Souley ma situation est’elle ainssi j’aime une fille depuis longtemps mais je n’arrive pas à lui avoué.
    Cependant je partais chez elle pour saluer ces parent ce de l’as que je suis tombée fou amoureux de la petite ce qui m’empêche de lui avoué et que ces parents me respect beaucoup et le pire chez moi ce que son amour grandi d’aventage à chaque ainstant

    1. Bonne chance 🙂

  49. Bonsoir en 2005 on m’annonce que j’ai rch maladie des intestin
    Je me suis retrouver avec des appartement insaulubre
    Des vandalisme sur mes deux voiture j’ai beaucoup déménager depuis
    2015 a 2016
    J’ai connue beaucoup de jalousie et de mechanter
    Je suis perdu j’ai u. Homme qui n’est pas libre et lui aussi il a des sentiment
    Il repartir dans un notre pays
    Il ma dit de partir dans sud j’ai pas envie de le perdre j’ai pas soutien je me retrouve seul ave .
    Mes problèmes ou je vie actuellement je me sans pas bien du tout
    Je peu même pas reposer j’ai perdu complément confiance en moi
    On ma tellement rabasser dimunuer je sais même ce que je veux
    Mes propriétaire il font du bruit jusqu’au soir que je part je me retrouvé a 42 aans isabelle

    1. Bonjour,
      je pense que vous devriez écrire chacun de vos problèmes sur une feuille et écrire sous chacun d’entre eux les solutions possibles et les actions à effectuer.
      Je vous souhaite de réussir à trouver des solutions et à être plus heureux.
      Si vous avez besoin d’une aide, je vous conseille l’application de boddy que vous pouvez cliquer dans la barre latérale.
      Bonne chance
      Caroline

  50. Bonjour pour moi je sais même pas comment expliquer mon problème J’ai monté ma société depuis le mois de septembre mais chaque jour que Dieu fait que des problèmes , la ca me rend fou ! Personne me croit maintenant j’ai eu tellement d’imprévus que la maintenant je me vois comme une personne qui n’est pas sérieuse , une personne qui arnaque ou qui dit pas la vérité J’arrive plus à dormir et j’ai espoir que un jour ça va marcher mai quand je sais pas besoin d’aide svp ! Besoin de conseilles

    1. Bonjour,
      tenez bon, tout change et continuez à agir et à surmonter les problèmes, les imprévus, les obstacles…
      Vous savez que vous êtes honnête et que vous donnez votre mieux, les autres le sauront aussi.
      Je vous souhaite de réussir.
      Gardez espoir !
      Amicalement,
      Caroline

  51. Bonjour Caroline
    Après lecture, la première question que je me suis poser avant d aller sur le net étais :comment vais je m en sortir?et je suis tomber par hasard sur ce site .
    J ai tout perdu il y a deux ans de abord mon entreprise et une belle vie Puis mon conjoint qui a pris un mardi ces affairesites et m à laisser seule avec pour seul revenu le rsa des lors qu il avait retrouver du travail.
    Raconter un passage de vie serait trop long J ai mon dernier qui a 9 ans dont deux aîné d une première couche .
    J essaye de trouver du travail et je me tape un mur à chaque fois je suis très pro mais j ai 48 ans bref je n arrive pas à comprendre pourquoi je n avance pas je n ai plus un centimes rêvent ce que je peu sur le bon coin et si vous me verriez vous diriez que je suis top pour mon âge et que je vais y arriver mais c est dur dès que j avance hop comme un élastique je recule je voudrais tant retravailler et changer ma vie car financhèrement c est juste infernal .
    Merci de m avoir lu

    1. Bonjour Vanou,
      en vous lisant, j’ai l’impression que vous êtes une battante
      et je suis persuadée que vous allez réussir à surmonter les obstacles et à vous en sortir.
      Je vous souhaite bonne chance et je vous envoie toutes les bonnes vibrations que j’ai 🙂
      Amicalement,
      Caroline

  52. Bonsoir,
    j’ai lu tout le monde, j’ai passé un cap très difficile dans ma vie 2 mois de coma 7 mois réanimation suite à une occlusion intestinale plus péritonite, dieu merci avec du courage ce qui a été très difficile j’ai pu m’en sortir mais cette année 2014 ne s ‘est pas arrêtée là, juste après que je sois sortie d’affaire le mari de ma sœur a la maladie de Charcot dite SLA qui est décédé 8 mois après, et la cerise sur le gâteau maman Alzheimer et d’autres problèmes que je préfère pas trop évoquer donc je traverse encore une fois une période très difficile de savoir ma sœur triste et maman dans cette situation qui vivent avec moi pour ne pas les laisser seule, effectivement on traverse tous des périodes néfastes mais je reste à vous dire tant qu’il y a la vie il y a espoir que nous sommes tous de passage dans cette terre je comprends bien que c’est facile à dire mais je voudrai tous vous faire comprendre qu’il faut toujours garder les bonnes choses, j’ai la foi c’est que qui me protège et tout mon entourage me parle de leurs problèmes différents et je dis il y a toujours pire que soit, mais n’hésitez pas de parler pour vous soulager, votre force c’est le vouloir et la persévérance je vous souhaite à tous que des belles choses dans votre vie……. merci caroline pour vos commentaires positives.

    1. Bonjour Kelly,
      vous êtes une personne extrêmement forte et positive, c’est je pense ce qui vous donne la force de surmonter tous ces problèmes et ces obstacles. Je vous tire mon chapeau pour votre courage et votre gentillesse car ce témoignage est pour aider les autres grâce à tout ce que vous vivez. Merci à vous pour ces ondes positives 🙂
      Je vous souhaite beaucoup de courage encore et j’espère que vous aurez de nombreux moments heureux.
      A bientôt,
      Caroline

  53. Je n’ai que 15 ans et c’est en cherchant un peu de réconfort que je suis tombé sur votre site par hasard et je tenais a vous dire deux choses : la première est bravo vous avez réussis à me rendre le sourire car j’en ai parler à une personne sur qui je comptais et elle m’a aidé dans les moments difficiles. la deuxième est tout mon respect car j’ai constaté que vous avez répondu à tout les commentaires et que vous voulez visiblement rendre le monde heureux et je trouve cela magnifique. Je tenais, néanmoins, à vous demander comment faire si la personne à qui l’on veut se confier, commence à nous rendre méfiant envers elle ?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Un ado perdu dans ses pensées.

    1. Bonjour Gatien,
      je suis heureuse d’avoir réussi à te remonter le moral et j’espère que mes articles continueront à te plaire et à donner du bonheur à mes lecteurs.
      Il est important d’avoir des amis en qui on peut avoir confiance et qui sont là pour partager les bons et les mauvais moments de la vie.
      Si tu as des raisons de te méfier de ton ami, parle-lui et explique-lui ce qui te gêne.
      Ce n’est peut-être qu’un sentiment passager.
      La communication est très importante en amour comme en amitié !
      Je te souhaite un excellent week-end 🙂
      A bientôt,
      Caroline

    • LARISSA MOUNGUENGUI on 13/05/2016 at 11:37
    • Répondre

    Merci! Caroline tout ses temoigniages mes rassures ça me donne plus de force aujourd’hui ça fortifie ma foie que j avais perdu et j vous encourage de continuer dans cette façons de faire.

    1. Bonjour Larissa,
      merci pour ces mots super gentils !
      Je te souhaite tout le bonheur du monde 🙂
      A bientôt,
      Caroline

  54. Bonjour,
    Je me présente je m’appelle Cyril j’ai 38ans et je suis en maladie depuis août 2015 , en quelque ligne j’ai rencontré l’amour de ma vie en juin 2012 et en novembre 2012 on s’est installé ensemble mais en parallèle ma compagne avait fait un dossier d’immigration pour rejoindre la Canada, le dossier a été accepté et elle est parti en mars 2014. Elle aurait souhaiter que je la suive la bas mais je n’ai pas osé sauter le pas peur de la nouveauté de l’aventure peur de l’inconnu ou de sortir de mon chemin balisé pourtant je l’aime tellement . Donc je suis resté dans notre appartement avec notre adorable petite chienne et sans m’en rendre compte je me suis enfermé petit à petit dans une mauvaise routine en cumulant deux emplois en attendant nos connexions tuyard le soir pour se voir se parler, les promenades avec ma chienne , mais aucun autre lien social ou si peu mon cousin ou mon frère de temps en temps où ma mère . Les week-ends je les passais à me reposer télé course .En discutant avec ma compagne , j’ai décidé de me rendre au Canada avec ma mère en décembre 2015 jusqu’à janvier 2016 pour les fêtes de fin d’année, le voyage c’est super bien passé, les retrouvailles étaient magnifiques un très beau séjour, mais de nouveau la séparation et retour à la maison avec cette routine maladive. Et peu à peu je sentais en moi plus de nervosité une fatigue morale et physique , tout me peser. Je ne savais même plus pour qui ou pourquoi je me levais . Et en mars 2015 j’ai eu ma première crise d’angoisse avec palpitation sueur froide et ensuite j’avais peur d’en avoir d’autre on a l’impression que c’est la fin c’est horrible . Par la suite pour me rassurer ma mère est dormé tous le temps chez moi ça avait un côté rassurant . Ma compagne je lui en ai parlé de suite, mais la distance ne nous a pas aidés. Mais on a décidé de lancer les démarches pour se marier en France et on s’est marié en août 2015 et elle est reparti 5 jours après le mariage pour retourner au Canada expiration du visa oblige. Donc nouvelle déchirure et toujours cette sensation de solitude d’angoisse palpitation etc… Jai également commencé une thérapie et bien-sûr prise dalprazolam dérobât etc…J’ai décidé de rendre mon appartement et d’aller vivre chez ma mère en novembre 2015 . Et j’ai découvert le monde imaginaire fait de mensonge de ma mère qui me culpabilisait parce qu’elle était à côté de moi dans les moments difficiles et de souffrance et de solitude et tous les mensonges à moi mon frère ces amis, elle n’ouvrait pas son courrier tellement perdu mais en même temps je et personne ne peut rien lui dire. Ma femme est revenu en mars 2016 jusqu’à juin 2016 donc on était chez ma mère mais la cohabitation était difficile car nous étions souvent de sortie , et ma mère nous le reprocher jusqu’au 3 mai jour de mon anniversaire où il y a eu un grand clach avec ma mère je lui ai dit ce que je pensais du fond du cœur, elle ne l’a pas supporté et nous a mis dehors donc depuis ce jour nous sommes hébergé chez ma cousine depuis cette date , j’ai décidé de repartir avec ma femme au Canada et la depuis une quinzaine de jours j’ai des insomnies horribles où j’ai l’impression que mon cerveau ne s’arrête pas l’angoisse du voyage plein de doute je n’arrive pas à faire le vide , physiquement des courbatures mal de tête, je ne suis pas rassuré peur d’être mal à l’aise peur de fuir avant de monter dans l’avion . J’ai l’impression que je ne contrôle rien . Je subis mes émotions mes peur je manque de confiance et j’ai toujours se sentiment d’être seul et incompris

    1. Bonjour Cyril,
      j’espère que vous allez rapidement prendre une décision: partir ou rester.
      Dès lors, vous devrez accepter les conséquences. Si vous partez, vous devrez vous adapter à une nouvelle vie, au changement, à l’éloignement de la famille… Si vous restez, vous serez loin de votre femme…
      Je vous souhaite de trouver votre voie et de vivre heureux.
      Amicalement,
      Caroline

    • Jean Debora on 08/06/2016 at 17:10
    • Répondre

    Bonjour, a vraie dire je ne sais pas par où commencer car beaucoup d’émotions me submerge et j’ai réellement envie de m’en sortir.
    Alors voilà j’ai 17 ans je suis suivis par une psy depuis le mois de septembre un peu près et c’est une personne avec qui j’arrive beaucoup à communiquer.
    Ma consommation de cannabis et mes angoisses remontant à la surface, mon fait déborder.
    Pendant environ deux semaine je me suis retrouver dans des angoisses terrible de deviner folle, d’avoir un réel problème psychologique.
    Suite à ça j’ai beaucoup était rassurée et j’ai était voir de nombreux médecins pour faire des contrôle.
    Vu mes maux de tête le médecin a demander un scanner cerbrale que je vais passer dans 1 mois.

    Sentant une douleur et un mal être immense un médecin m’a prescris du xanac..
    Sauf que mon état ne s’arrange pas réellement dans le sens où je n’est pas l’impression d’être au commande de moi-même de mal me connaître de me retrouver.
    Ce qui réveille beaucoup mes angoisses car dans moi même je ne me sens pas très bien.
    Plutôt très mal car ça me fait souffrir d’être comme ça, d’avoir toucher le fond aussi profondément au point de me renier.
    Je pense que le plus dure à accepter c’est le fait que dans ma
    Journée je vais être capable de positiver et de me dire que c’est n’est qu’une manière de me reconstruire malheureusement ces penser ne dure pas, et tous ces bonnes pensée me paraisse illusoire.
    Je suis énormément entourés soutenue ce qui m’aide a être forte.
    Mais quand je me retrouve seul(car je vis en appartement) c’est comme si je n’avais plus aucune raison’ de positiver, par ce que seul je suis mpuissance Et je n’est pas d’effort a faire pour ceux qui sont autour de moi.
    Je me dis que rien ne changera et que je peut rien faire pour moi et que la seul solution c’est de mourir.
    Le plus dure c’est de savoir qu’on est capable mais qu’on se laisse à la dérive.
    Je ne suis plus bien avec moi-même mes pensée sont majoritairement négatifs et je ne sais pas si quelqu’un a déjà vécu cette expérience mais j’ai besoin d’espoir.
    A côté de ca j’ai arêter définitivement le cannabis.
    Mais ma vie n’est pas plus belle je mange presque plus je reste dans mon lit. Je ne révise pas mon bac car je suis prise par autre chose ca me bousille.
    En rajoutant que je n’est pas une vie facile je suis placée depuis l’âge de deux ans ma mère vis en Guyane je ne connais pas mon père.
    Donc mes parents ne peuvent pas être un soutient pour moi.

    1. Bonjour,
      déjà, je te félicite pour l’arrêt du cannabis ! C’est indispensable car c’est souvent une cause de problème psy à ton âge.
      Je pense que presque chacun d’entre nous est passé par une mauvaise passe, pendant laquelle on a l’impression que la vie n’a pas de sens, que personne ne comprend, que tout va mal… C’est tout à fait normal, surtout en période de stress (avant le bac par exemple).
      Je te conseille d’écrire sur une feuille de papier tout ce que tu aimes, ce qui te fait plaisir et ce qui est positif autour de toi et en toi. Ecris plusieurs exemple précis. Ecris ensuite plusieurs « phrases mantras » ou affirmations.
      Répète plusieurs fois par jour une ou plusieurs de ces affirmations et fait au moins une chose qui te donne du plaisir chaque jour.
      Je suis sûre que tu te sentiras mieux grâce à cela.
      Je te souhaite de bien réussir ton bac, de passer un excellent été et tout le bonheur du monde 🙂
      Amicalement,
      Caroline

  55. Salut,
    J’ai lu plusieurs messages plus haut et je dois préciser que de répondre à tous le monde doit être une grande charge de travail et je vous remercie d’accorder le temps nécessaire pour chaque personne dans le besoin d’exprimer ce qu’elle ressent. En effet, ma situation n’est rien d’alarmant si l’ont doit la comparer à d’autres, mais je ressent le besoin de me confier. J’ai 20 ans et j’ai l’impression que ma vie est une série d’échec à tous les niveaux social, amoureux, vie générale. Ma vie amoureuse est vide depuis 20 ans, j’ai perdu une amie proche dernièrement d’une accident, je suis couverte de dette , donc je travail pour essayer de remonter la pente coter financier et je n’ai pas été accepter dans le domaine que je voulais a l’université donc je ne sais pas quoi faire niveau scolaire. Je sais que c’est peu , mais ce peu réussit à me faire sentir extrêmement … poche? Comme si la vie commençait déjà a s’acharner sur moi. Je sais que ce n’est pas le cas, mais je le perçoit ainsi et ca me fait mal.

    1. Bonjour Audrey,
      j’ai pris l’habitude de me dire que chaque chose qui arrive a un sens et que cela devait être ainsi.
      Si tu n’as pas pu commencer tes études dans le domaine que tu voulais, c’est peut-être un signe que le moment n’est pas encore le bon ou qu’une autre voie plus intéressante s’ouvrira à toi plus tard… On se rend souvent compte quelques années plus tard que finalement tout est bien qui finit bien.
      Perdre un ami, c’est extrêmement dur et ca fait mal, il faut laisser le temps aider à faire son deuil et la vie continue.
      Je te conseille d’écrire tout ce qui te plait, ce qui ne te plait pas, ce que tu dois faire (rembourser les dettes, chercher un domaine d’études…), faire un plan d’action etc.
      Cela aide beaucoup à agir et à trouver les solutions à tous les problèmes.
      Je te souhaite beaucoup de courage et une excellente semaine 🙂
      Caroline

  56. J’ai beau lire et relire ce genre de conseils….participer à des formations sur le sujet….mais les « il faut » sont durement confrontés à la réalité des faits et quand les misères s’accumulent, quand la malchance est permanente, on se dit que la vie c’est un fichu tunnel sombre avec un éclairage tous les 500m…..Espérons simplement qu’il y a vraiment une lumière au bout de ce foutu tunnel…

    1. Bonjour L,
      lire c’est bien, agir c’est mieux.
      Nous sommes tous confrontés à des obstacles et chacun fait ce qu’il peut pour les surmonter à sa manière.
      L’important est de tout faire pour voir le bon côté des choses, il y en a presque toujours un. Si!
      A bientôt,
      Caroline

  57. Bonjour,
    Je suis assistante maternelle et je n’ai plus qu’un contrat….Je touche le complément pôle emploi mais j’ai peur de ne pas retrouver de contrat avant septembre 2017 car le petit loulou que je garde rentrera à l’école…
    J’ai peur de finir par ne plus rien touché et de mettre ma famille dans l’embarras…J’ai peur de la précarité….
    J’ai peur aussi pour mes enfants qu’ils ratent leurs études, qu’ils trouvent pas de travail après…Bref….Un rien m’angoisse, je dors mal, j’ai peu d’appétit….
    J’suis fatiguée d’être comme ça ! !!!
    Nanou

    1. Bonjour Nanou,
      la peur est souvent inutile et paralysante, elle vous prend toute votre énergie et ce pour rien!
      Le fait d’avoir peur et de vous imaginer tout se qui pourrait arriver de mauvais ne fait que l’attirer.
      Domptez votre peur et entraînez-vous à attirer le positif. Si vous voulez que vos enfants réussissent leurs études, apprenez leur à aimer l’apprentissage et l’école. Aidez-les lorsque vous pouvez. Si vous avez peur de ne plus avoir de contrat: discutez autour de vous, faites savoir que vous avez des capacités d’accueil…
      Arrêtez de broyer du noir et AGISSEZ ! Cela change tout.
      Bonne continuation
      Caroline

  58. Bonjour, nous avons tous nos soucis c’est sur. En lisant les commentaires on réalise ne pas être seule. Mais si c’était si simple d’aller bien la sté n’en serai pas là. Je viens de traverser différentes étapes assez difficiles licenciement, deuil, perte d’amis que je pensais être ma famille… être au fond d’un trou c’est dur et penser positif n’est pas si simple même si on essait très fort. Mes enfants me tiennent encore à la surface. Mais quand tout ce qui se passe autour vous meurtri par les mots les attitudes et se sentir seule et incomprise c’est encore plus dur. Voir un psy c’est fait mais ça coûte cher et au final tjs entendre la même chose …je n’avançais pas. Et les injustices me font le plus mal quand je vois autour de moi des menteurs hypocrites voleurs à qui tout réussi.
    C’est compliqué de positiver quand y a rien et oui y a plus malheureux que soit biensur.

    1. Bonjour Fred,
      tu n’es pas seul et c’est déjà un réconfort de savoir que d’autres peuvent comprendre ta souffrance.
      Comme tu le dis, d’autres ont souffert aussi et s’en s’ont sortis, ils ont réussi à retrouver la joie de vivre malgré tous les soucis et les coups du sort,donc tu iras mieux aussi, lorsque le temps aura fait son travail de cicatrisation.
      J’espère de tout coeur que tu retrouveras l’envie de rire, de vivre et d’être heureux d’être là.
      Caroline

    • Marie-Anne on 01/11/2016 at 17:27
    • Répondre

    Il y a 6 mois, j ai eu un accident ; fracture pied…j ai fait exactement tout ce qu on ma demander rendez vous médical, physio, masso,ostéopathe,orthese , immobilisation … et ce que j apprends aujourd’hui hui c est que c est loin d etre guérit que probablement je resterai avec des sequelles.. j ai de la douleur continuellement,et je me sens très déprimer, j ai été très mal diagnostiquer des le départ et la j ai juste l impression de payer pour.. tout ce que j aime faire est impossible.. prendre de grande marche en montagne, du ski, du vélo….je suis tallent triste je sais plus quoi faire pour m en sortir. Je perds espoir!!!

    1. Bonjour Marie-Anne,
      je suis désolée de ce qui vous est arrivé.
      J’espère que vous trouverez de l’aide pour vous libérer de vos douleurs chroniques.
      Il existe sûrement des solutions qui vous aideront à aller mieux. (acuponcture, thérapie manuelle, et dans le pire des cas prothèse ou fixation constante). Vous ne pouvez pour le moment pas faire certaines activités que vous aimez beaucoup, voyez cela comme la possibilité de vous ouvrir à d’autres choses qui vous plairont peut-être autant voire même plus: jouer d’un instrument, la natation, la peinture, le chant…
      Je vous souhaite de bientôt aller mieux et je vous envoie toutes mes bonnes vibrations !
      Excellent week-end
      Caroline

  59. Bonjour Caroline,
    Je sais que cet article date mais je poste quand même ce commentaire, au cas où vous le liriez.
    Un de mes proches et atteint de dépression sévère et il y a des foisoù je crains de ne pas l’aider au mieux. Ce proche en question est suivi ponctuellement par un professionnel mais j’aimerai savoir comment l’aider véritablement.
    Je me sens impuissant face à sa détresse et j’ai peur de ne pas réussir à le soutenir malgré toute ma volonté de le faire s’en sortir. Y a-t-il des choses à faire, à ne pas faire, pour lui montrer que la vie n’est pas un tunnel sans fin ? J’ai bien peur que vos conseils ci dessus ne suffisent pas pour lui.
    Merci d’avance,
    Pablo

    1. Bonjour Pablo,
      je lis tous les commentaires de tous les articles, même ceux des premiers articles 🙂
      Vous êtes un ami précieux pour cette personne mais, comme vous le dites, elle a besoin d’être également aidé par des professionnels pour aller mieux. Votre présence, votre écoute et votre amitié sincère sont très importantes pour votre ami et je suis certaine qu’il le sait. N’essayez pas de faire trop de psychologie ou de le « guérir », ce n’est pas votre rôle, ni le mien d’ailleurs.
      Ces pensées sont utiles mais ne sont pas magiques et ne soignent pas la dépression…
      Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’année et beaucoup de bonheur pour l’année à venir.
      Caroline

  60. Hello, je suis habitué de votre site, et je voulais vous raconter mon histoire.
    J’ai commencé le webmarketing dans l’univers de la décoration il y’a maintenant quelques années et il est vrai que c’est un métier assez stressant, on a toujours la têtes dans les chiffres et la performance…on doit constament faire des reportings et donner a ses clients des résultats de ses actions … au final c’est pas façile de penser a autre choses a certains moments.

    Mais avec ce genre de blog, on trouve des bonnes astuces simple et praticable.

    Alors voilà, juste pour vous dire que votre travail est utile, et qu’il aide les gens comme moi à aller mieux et à rester zen (quand la tisane ne suffit pas ;-))

    1. Bonjour Capucine,
      merci à vous pour ce compliment qui me va droit au coeur.
      Je suis heureuse de pouvoir contribuer à aider ceux qui ont une mauvaise passe et de donner un peu de bonheur 🙂
      Je vous souhaite une excellente soirée et j’espère que vous continuerez à lire mon blog de temps en temps !
      A bientôt,
      Caroline

  61. Bonjour caroline,
    comme beaucoup ici j’ai l’impression, je traverse une période dite « difficile » de remise en question, de doutes et d’immobilisme. Depuis quelques mois en effet j’ai une facheuse tendance à ne pas me sentir épanouie et je rumine mes actions et le passé. Pour exemple, après plusieurs épisodes de montagnes russes émotionnels je focalise sur mon ex que j’ai pourtant quitté il y a plus d’un an et demi. J’ai conscience que c’est vraiment stupide et que je devrais me faire tout simplement confiance car notre relation n’était pas tout à fait harmonieuse loin de là. J’ai l’impression de reproduire sans cesse les memes erreurs et de ne pas avancer. J’ai enfin pris rdv avec un psy j’espère réussir à suivre cette décision jusqu’au bout, jusqu’à régler certains de ces problèmes récurrents. Je suis quelqu’un de spontanément positif en temps normal j’arrive très souvent à tenir le coup. Mes amis viennent d’ailleurs très souvent vers moi pour avoir des conseils et de l’écoute. Seulement depuis quelques mois, je joue la bonne amie au travail et dans les loisirs mais rentre chez moi en pleurs sans vraiment de raisons. Et pour cela je culpabilise.. pourquoi le sentir mal alors qu’en réalité tout va bien? Au fond quelque chose cloche et j’ai beau mettre en pratique tous les jours les principes du positivisme je n’arrive pas bien à comprendre et/ou identifier cette « idée », celle qui prend toute la place lorsqu’on est fatigué ou faible. Comment lutter contre cette « idée » si on n’arrive pas à l’identifier?

    1. Bonjour Béa,
      vous avez le blues, et oui, même les personnes « positives » ont le droit d’avoir quelquefois des moments difficiles à gérer, c’est tout à fait normal!
      On a tous parfois l’impression de ne pas être aussi heureux que nous devrions l’être (car tout va bien, qu’on a de la chance, que tout nous sourit…), et là, on cherche le problème qui nous empêche de profiter vraiment de la vie… mais en fait, le problème est souvent juste une petite chose négative complètement bénine à laquelle on ne pensera plus jamais dans quelques jours ou mois.

      Je pense que la méditation peut vous aider à identifier ce qui vous gêne.
      Si cela ne suffit pas, écrivez tout ce qui va bien, tout ce qui vous plait dans votre vie et les choses que vous aimeriez changer sur une feuille afin de trouver l’idée en question.
      Je vous souhaite une excellente soirée 🙂
      Au plaisir de vous lire,
      Caroline

    2. Bonjour Béa,
      vous avez le blues, et oui, même les personnes « positives » ont le droit d’avoir quelquefois des moments difficiles à gérer, c’est tout à fait normal!
      On a tous parfois l’impression de ne pas être aussi heureux que nous devrions l’être (car tout va bien, qu’on a de la chance, que tout nous sourit…), et là, on cherche le problème qui nous empêche de profiter vraiment de la vie… mais en fait, le problème est souvent juste une petite chose négative complètement bénine à laquelle on ne pensera plus jamais dans quelques jours ou mois.

      Je pense que la méditation peut vous aider à identifier ce qui vous gêne.
      Si cela ne suffit pas, écrivez tout ce qui va bien, tout ce qui vous plait dans votre vie et les choses que vous aimeriez changer sur une feuille afin de trouver l’idée en question.
      Je vous souhaite une excellente soirée 🙂
      Au plaisir de vous lire,
      Caroline

  62. Bonjour Caroline as vrais dire je ne sait plus comment faire tourné ma vie je suis entouré de plein de gens mais j’ai toujours l’impression d’être seule et je ne sait pas comment faire. J’aime ma familles mais j’ai eu des problèmes dans le passé que je n’arrive pas as oublié et aujourd’hui tout remonte as la surface fois mille et je ne sait pas comment réagir je veut en parler mais je n’arrive pas as le faire je ne sait plus du tou quoi faire je suis complètement perdue de la part de Caroline

    1. Bonjour Da mota,
      je pense qu’il est important de parler de tout cela avec une personne qui pourra vous comprendre et vous aider.
      Si vous avez des difficultés à discuter de ces thèmes avec vos proches, je vous conseille de consulter un psychologue.
      N’attendez pas de perdre pied, agissez et parler en maintenant avec un professionel.
      Je vous souhaite de tout coeur d’aller bientôt mieux.
      Bon courage.
      Caroline

  63. Bonjour, voilà je suis au bout du rouleau, je ne sais pas à qui m’adresser, j’ai essayé de voir un psy ça m’a coûté un bras pour entendre ce que je savais déjà, ce dont j’étais consciente, plus prescription d’anti dépresseurs (auxquels je n’ai pas touché de peur que mon état empire) ensuite je me suis inscrite à la liste d’attente de l’hôpital psychiatrique de la ville, cela fait bientôt un an, toujours pas de nouvelles, malgré mes relances…
    Mon histoire a commencé quand j’ai débarqué en France, au Havre, ville triste, morose, population vieille et aussi aigrie que le temps.. mais à l’époque j’étais jeune et amoureuse, je ne regardais pas ce qui m’entourait, plus la vie avançait plus les gens me décevaient, je suis tombée enceinte puis j’ai accouché en 2013, l’année d’après nous avons tenu une brasserie avec mon mari nous avons travaillé ensemble pendant 2 ans, cela a été le début de l’enfer… Entre les gens qui demandent à mon mari ce que je foutais avec parce que nous n’avons rien à voir l’un avec l’autre, l’affaire qui ne marchait plus, mon mari qui n’arrivait plus à payer ses engagements, ni le loyer ni la crèche de la petite sachant qu’on s’est donné corps et âme, qu’on n’avait que le dimanche pour profiter de la ptite et pouvoir se reposer.. 0€ de gagné et tout de perdu, ma santé, ma dignité et l’espoir dans la vie.. Je vous épargne les détails, mais je n’ai que 33 ans avec une santé d’une vieille dame de 70!! dépression majeure sévère, angoisse, spasmophilie, extrasystoles ..
    Les crises entre mon mari et moi ont dégénéré, je lui reproche tout ce qui m’arrive, il n’a pas su me soutenir car juste après qu’on ait perdu notre affaire il fallait rebondir, je ne me suis pas reposée j’ai accepté de travailler chez une connaissance à lui, qui m’en a fait voir de toutes les couleurs, harcelée moralement tous les jours, mon médecin a fini par me mettre à l’arrêt, j’ai perdu la moitié de mon poids en 2 mois de travail chez cette personne, et mes cheveux avec.. c’était le début de la dépression, mon mari ne m’a pas défendu, en lui « cassant la gueule par ex » car il savait au fond qu’il m’a proposé un boulot parce que je lui plaisais, il avait de l’espoir… tous les jours il me harcelait en me laissant des post it avec des mots cochons ou en me disant carrément que ma fille avait une santé fragile car elle vient de mon homme ou encore me dire que je ne connais pas tel ou tel endroit car mon homme a une « ptite bite »… j’ai du supporter tout cela justement pour aider mon homme, car il n’aurait pas pu y arriver sans moi , je suis restée chez cette personne même si ça m’a coûté ma santé, mon désespoir … après mon arrêt j’ai pu trouver du travail, jusque là tout se passe bien avec mes collègues, le soucis c’est que les disputes avec mon mari empirent pendant que mon désir pour lui diminue voire mort maintenant.. Mon mari a eu l’idée de m’emmener à un club libertin, j’étais affreusement mal, une fois dedans j’étais dégoûtée par moi, par mon mari et par les gens qui nous entouraient… je le voyais s’exciter à un moment j’ai détourné mon regard face à une scène de cul et là il m’embrasse et me demande de me laisser aller… alors je suis allée pleurer sur un canapé, en me demandant ce que j’ai fait au bon dieu pour mériter tout cela… il y a eu plusieurs disputes devant ma fille, où mon mari m’a traité de drogué (à cause d’un joint par jour) une fois je l’ai frappé avec un coup de genou parce que je ne croyais pas qu’il allait me dire cela devant ma fille, il l’a pourtant répété… depuis ce jour là je fais tout pour le rabaisser, il n’a semé que de la haine en moi et je lui en veux tellement de m’avoir pourri la vie, je ne l’ai jamais traité d’alcoolique alors que je pourrai, vu qu’il boit comme un trou depuis la brasserie et tous les jours… j’ai jamais dis de lui devant sa fille ou quiconque qu’il était un alcolo… bref, le temps est passé, ça s’est un peu calmé j’essayais de vivre sans vivre, en fait de survivre, en me bandant les yeux… mais jusqu’à quand? il a eu l’idée ingénieuse lors d’une soirée télé en tête à tête de me dire que son fantasme était de faire l’amour à deux filles et me demandait à mon tour ce que c était mon fantasme (je n’en avais aucun j’étais vidée, aucune envie aucun désir alors j ai répondu que non) il a continué à nourrir l’idée en moi et a même organisé une sortie dans un autre club libertin, je ne sais pas pourquoi j’avais accepté sachant que la 1ère expérience s’était très mal passé, je le suivais tjs, yeux bandés et cerveau aussi toute façon il ne me restait plus rien, j’avais déjà tout perdu, mais je tenais encore à lui, je l’ai suivi à son club, expérience aussi dégueulasse que la 1ère, je suis une personne qui observe bcp, autour de moi, il n y avait que des moches, des grosses, des vieilles, je comprenais pourquoi leurs maris étaient frustrés au point de vouloir les échanger, mais le mien, je ne comprenais pas… il voulait se mettre dans le jacuzzi avec d’autres personnes, je l’ai suivi , que des vieux autour de nous, plus mal à l’aise que ça je pense ne l’avoir jamais été , surtout quand un vieux a posé sa main sur mon épaule, mon mari me dit que ce n’est pas grave… alors on est allé dans le sauna (mon mari bandait comme pas possible) et une fois dans le sauna un autre monsieur pose la main sur ma poitrine et là je la lui arrache, alors que mon mari me disait de me laisser faire que ce n’était pas méchant… bref j avoue que je n’ aurai jamais du accepter… à la base son fantasme était faire l amour a deux filles , une fois sur les lieux, il voulait tout et n importe quoi… et depuis ce jour il m’en parlait de temps en temps, jusqu’au jour où je m’inscris sur des sites pour rencontrer des femmes de la région, de peur qu’il fasse son choix lui même… j’ai laissé tomber l’idée au bout de 2 ou 3 semaines, jusqu’à ce qu’un jour, il fouine dans mon téléphone et il tombe sur un profil dans un site de rencontres… et là il me réveille à 3h du mat me traite de tous les noms en me montrant une photo, je cherche pourquoi il est enervée à ce point, j’ai du lui expliquer pourquoi je me suis inscrite en plein milieu de la nuit, ce besoin de me justifier partout tout le temps… il a compris cette nuit, que tout ce qu’il récolte aujourd’hui, c’est lui qui l’a semé un jour…
    j’ai oublié de préciser que quelques jours avant (le weekend) nous étions invités à aller en boite de nuit avec un pote, chose que j’attendais impatiemment, je voulais m’évader, oublier, m’éclater le temps d’une soirée… je précise que dans la journée on avait organisé l’anniversaire de ma fille au mcdo avec tous les petits camarades donc forcèment j’étais fatiguée le soir…arrivée en boite, j’avais tellement mal au crane que je n’ai pas pu m’amuser ni danser ni boire…. j’étais très mal à l’aise de pas pouvoir m’éclater alors que j’attendais cette sortir… mon mari n’arretait pas de me faire des reproches, et je me suis barré, il m’a suivi on est rentré.. une fois à la maison il était furieux, il voulait absolument qu’on discute (il avait bu minimum 10 verres, ce que j’ai compté) il a commencé à me hurler dessus disant qu’il voulait comprendre pkoi je ne dansais pas comme tout le monde pourquoi je ne m éclatais pas… je lui ai demandé de me laisser dormir, le lendemain il me refait une scène devant la ptite (qui écoutait derrière la porte) j’ai fais une crise d’angoisse, je voulais respirer il m’a empêché d’ouvrir la fenêtre pour prendre l’air, je lui ai dit que j’avais envie de le tuer, et là il a prit un couteau de boucher et l’a mit sur sa poitrine et me dissuadait de le planter (sachant que la ptite est tjs derrière la porte) je l’ai esquivée, je me suis repris et calmée pour la ptite et je l’ai emmenée au salon avec moi…
    Au fait je ne viens pas d’ici, je n’ai pas d’amis en France, pas de famille, donc personne à qui raconter, pas de confident, j’ai essayé une fois mais ma pseudo « amie » m’a trahie, au même temps je savais que son passe temps favori c’était ragoter sur les gens tellement elle s’ennuie dans sa vie… Bref, je sais que je ne peux compter sur personne ici, j’ai perdu espoir en tout, la vie, mon entourage, ma santé qui se détériore… et je ne sais plus où j’en suis je n’ai plus de reves, plus d’ambitions, car j’ai échoué en tout… Je garde la foi en Dieu, et c’est pour cela que je n’ai pas envie de me suicider… je fais appel à vous, sur ce forum, aidez-moi svp!!! Vos réactions sont les bienvenues…

    1. Bonsoir,
      tout d’abord, je dois dire que vous êtes sur un blog et non sur un forum. C’est probablement la raison pour laquelle vous n’avez pas eu plus de réactions…
      Je pense qu’il serait plus judicieux d’aller sur un forum spécialisé sur les problèmes de couples, vous aurez une aide plus professionnelle qu’ici.
      Peut-être celui-ci:https://www.centreaide.com/
      Vous devriez prendre rendez-vous chez un conseiller conjugal car il faut vraiment faire quelque-chose.
      J’espère de tout coeur que vous allez bientôt sortir de cette situation et recommencer à vivre heureuse et à apprécier la vie.
      Bon courage
      Caroline

    • Dos santos on 19/03/2017 at 13:22
    • Répondre

    Bonjour ,
    Merci de ce petit recueil de conseils .:-)

    1. Bonjour,
      j’espère que ces pensées vous auront aidé 🙂
      Excellente fin de semaine,
      Caroline

  64. BRAVO
    Messages que je lis avec plaisir, j’écoute les conseils
    A très vite

    1. Merci merci 🙂 cela me touche beaucoup !
      Je vous souhaite une excellente semaine.
      Au plaisir de vous lire,
      Caroline

  65. J’ai une question

  66. Bonjour,

    Merci pour ce petit bout de lecture qui en réconfortera plus d’un(e).
    Pour ma part le point clé et le plus important de tous, celui auquel je me suis toujours référé c’est le point numéro 1 !
    Bien sûr que nous ne sommes pas seul a avoir été dans une situation en particulier et certains ont même vécus pire !
    Il faut se dire que nous sommes des milliards sur terre et que c’est obligé que certains ont vécus la même chose et qu’ils ont très certainement réussi à s’en sortir !

    1. Bonjour Anthony,
      merci pour ton témoignage positif et motivant.
      Je suis certaine qu’il aidera certains à relativiser et à remonter la pente.
      Excellente continuation
      Caroline

  67. Bonjour
    Mon plus grand problème est que très souvent le manque d’argent me surprend toujours lorsque j’ attends le moins et m’enfonce profondeur à tel point dès je sors ma tête,il n’ya pas d’ avancer à cause de trop de dettes contractées.
    il ya aussi de fois que je vois de loin ce malheur en train de s’ approcher mais je réussis jamais à le contourner.
    voilà je désire être assisté.
    suis un entrepreneur qui à difficile à booster son revenu qui ne vient quand tu as un marché. Et très souvent j’ ai difficile à gagner deux marchés consécutifs malgré mes efforts.

    1. Bonjour Christian,
      je vous conseille de lire mon livre pour apprendre à atteindre ses objectifs.
      Bonne lecture,
      Caroline

  68. bonjour ! je m’appelle Kase, je fût un grand homme d’affaire, mais un certain moment tout à changer, suite aux changements économiques je suis tombé en faillite. j’ai trop des dettes en remboursée. tout mes biens sont déjà confisqués et les dettes restent énormes. jusqu’on point je fuit la ville dans la quelle j’exercai mes affaires pour une autre ville pour voir comment je peut encore recommencé avec le moindre de force que je peu avoir. mais toutes les démarches ne tiennent pas ! en présent je commence en perdre le courage et je sombre dans les soucis négatifs. comment reprendre mon elas et trouver les moyens de l’assortir des dettes si énormes ?

    1. Bonjour Kase,
      je vous souhaite beaucoup de courage, vous aurez sûrement besoin de beaucoup de travail et de temps pour surmonter ces obstacles.
      Caroline

  69. salut caroline surmonter ces obstacles

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

error: Content is protected !!