Août 09

4 astuces pour développer la confiance en soi des enfants

  
 

Aujourd’hui, vous vous demandez comment développer la confiance en soi des enfants ?

Cet article vous est proposé par Jean-Louis, du blog ma vie en mains.

Au moment où il a rédigé cet article, Jean-Louis a 3 enfants, de 5, 7 et 8 ans (presque 9), deux filles et un garçon.

L’aîné est à tendance TDA/H (trouble de l’attention avec hyperactivité) mais n’est pas reconnu comme tel… car pile poil en-dessous de la limite.

Il a donc dû mettre en place des ruses de sioux pour donner confiance en soi à ses trois enfants pour que chacun trouve sa place dans la fratrie… et à l’école.

 

Depuis quelques mois,

vous remarquez que votre enfant aime rester seul(e) dans son coin ?

  • Il/elle a tendance à se faire tout petit(e) en présence d’autres enfants de son âge.
  • Il/elle ne fait pas partie de cette catégorie d’enfants qui s’expriment aisément et prennent le devant des activités.
  • Il/elle ne se fait pas confiance.

   Les lignes ci-dessous vous proposent quelques astuces pour développer la confiance en soi des enfants.


Développer la confiance en soi des enfants est important pour leur assurer un bon épanouissement sur tous les plans de leur vie.

    

Pour y arriver, utilisez une ou plusieurs des 4 astuces suivantes :
  

1ère astuce pour développer la confiance en soi des enfants : non à la surprotection

   La première astuce pour développer la confiance en soi des enfants consiste à dire non à la surprotection.

 

La plupart du temps, en tant que parent, vous avez tendance à prendre sur vous certaines difficultés que rencontrent vos enfants.

 

Vous avez à cœur de leur simplifier la vie, ce qui est tout à fait légitime.

Par exemple vous êtes tout le temps derrière lui, veillant à plein de choses :

  • qu’il ne casse pas son jouet,
  • qu’il ne tombe pas,
  • qu’il ne se salisse pas,
  • qu’il ne dérange pas les voisins par ses cris,
  • etc. 

Mais ce faisant, vous adoptez une attitude de surprotection, laquelle attitude progressivement forge en lui le manque de confiance en soi.

 

Ce qui risque de se passer sur le long terme ?

Il se verra comme incapable de faire quoi que ce soit tout seul.

Un enfant est appelé à tomber, à se salir, à casser ses jouets, etc.

 

Pour son bien, pensez à dire non à la surprotection et laissez votre enfant prendre des initiatives.

Ceci l’amènera, à la longue, à faire preuve d’audace et ainsi à avoir plus confiance en lui-même.

Un enfant surprotégé est également un enfant qui n’a pas de claire conscience du danger.

Sans claire conscience du danger, le jour où il n’est plus en sécurité, il ne le sent pas, fait l’imbécile…

… et le risque d’accident est également plus grand.      

2ème astuce pour développer la confiance en soi des enfants : oui à la responsabilisation

La deuxième astuce pour développer la confiance en soi des enfants consiste à les responsabiliser.

Vous devriez apprendre à donner plus de responsabilités à vos enfants.

 

Ils doivent se sentir plus ou moins autonomes.

A ce sujet, je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais chez moi, leur autonomie, ils me la réclament à cor et à cri, voulant me prouver par tous les moyens qu’ils sont suffisamment responsables pour ça

 

…mais cette responsabilisation se fera de manière progressive en fonction de leur âge.

Ainsi à partir de 4 ans, vous pourriez, par exemple, responsabiliser votre enfant quant au rangement de ses jouets dans le panier à jouets quand il a fini de jouer avec.

 

À partir de 7 ans, vous pourriez lui confier la mise des couverts pour le dîner de la famille.

 

À partir de 10 ans, vous pourriez lui confier la responsabilité de veiller à ce que ses habits sales et/ou ceux de ses jeunes frères ou sœurs soient mis dans le panier à linge et non en vrac dans leurs chambres.

Ce faisant, votre enfant se sentira capable de faire certaines choses.

 

Se sentant responsabilisé, Il aura davantage confiance en lui-même.

Toutefois, responsabiliser votre enfant n’est pas synonyme de le laisser seul.

 

Il faut le suivre, l’accompagner… et pas uniquement dans les tâches qui vous plaisent, mais également dans celles qu’ils veulent faire:

  • fabriquer un moteur,
  • faire un tissage,
  • de la poterie,
  • de la peinture…

Concernant les deux dernières tâches, curieusement, ce sont les plus “dangereuses” et vous auriez tort de laisser faire vos enfants sans les accompagner (faites-le si vous ne l’avez jamais fait et vous comprendrez).

3ème
astuce pour développer la confiance en soi des enfants : non à la comparaison

La troisième astuce pour développer la confiance en soi des enfants consiste à éviter les comparaisons.

Votre enfant est unique.

 

Il a ses forces et ses faiblesses.

En termes de rendements et quelle que soit la situation, il ne faut jamais se mettre à le comparer à ses frères et sœurs, ou encore à d’autres enfants de son entourage.  

En effet, la comparaison avec d’autres personnes ne fera qu’empirer les choses.

  

Au lieu de cela, vous devez toujours mettre en avant ses points positifs et l’amener à comprendre qu’il a du potentiel pour avoir de meilleurs rendements.

   Par exemple, lorsque votre enfant revient à la maison avec une mauvaise note :

  • d’abord, il vous faut commencer par mettre en exergue ses atouts, signe que vous croyez en son potentiel, en lui
  • ensuite l’amener à voir qu’il/elle peut améliorer cette note la prochaine fois
  • enfin l’amener à proposer lui/elle-même des solutions pour améliorer ses performances.

Cette démarche conforte votre enfant à croire qu’il dispose des ressources nécessaires pour régler ses difficultés scolaires.

Elle est applicable dans bien d’autres situations de rendements non encourageantes que celles uniquement scolaires.  

4ème astuce pour développer la confiance en soi des enfants : oui à la bonne communication parents/enfants

La quatrième astuce pour développer la confiance en soi des enfants consiste à améliorer constamment votre communication avec votre enfant.

Améliorer votre communication, ça veut dire savoir écouter et comprendre.

Bien communiquer, c’est échanger… et pour échanger, il faut savoir se mettre au niveau de son interlocuteur. 

Il est primordial, dès l’enfance, d’instaurer un climat bon enfant entre vous et vos enfants.

 

Vos enfants doivent pouvoir aborder avec vous toute situation sans crainte de se faire punir.

 

Vous devez pouvoir discuter de tout avec eux, mais tout en gardant votre casquette de parents.

 

Vos enfants ne doivent pas vous percevoir comme un ‘’mur infranchissable’’ ou un ‘’chien méchant’’ ou encore comme la ‘’terreur’’ de la maison.

 

Ils doivent plutôt avoir suffisamment confiance en vous pour pouvoir vous confier leurs joies, leurs peines, leurs craintes, leurs soucis et leurs difficultés.

Un enfant, qui est en mesure de mener une telle démarche sans frayeur, est un enfant qui a déjà un certain degré de confiance en lui.

 

Cette confiance se développera au fur et à mesure que la communication avec ses parents se solidifiera.

Pour un enfant dont la confiance en soi n’est pas encore solide, vous devriez l’amener à communiquer avec vous.

 

Cela se fera en vous intéressant à ses joies et peines sans pour autant être envahissant et juge.

Pour le faire, vous pouvez, par exemple, commencer à partager avec lui/elle quelques moments de distractions, au cours desquels vous l’amenez habilement à s’exprimer et à se confier à vous.

  

En résumé :

   en tant que parent, vous pouvez développer la confiance en soi des enfants en disant :

 

  1. non à la surprotection : il vous faut certes protéger vos enfants mais il faut aussi les laisser prendre des initiatives
  2. oui à la responsabilisation : au fur et à mesure que vos enfants sont responsabilisé(e)s, ils/elles développent davantage la confiance en soi
  3. non à la comparaison : il vous faut éviter de comparer vos enfants entre eux ou avec d’autres. Il faut plutôt les amener à prendre conscience qu’ils/elles disposent de ressources nécessaires pour régler les difficultés auxquelles ils peuvent être confronté(e)s
  4. oui à la bonne communication parents/enfants : la confiance en soi des enfants croît au fur et à mesure que la communication entre vous et eux se solidifie.

   Voilà, si vous avez des questions, des apports, des préoccupations quant aux astuces pour développer la confiance en soi des enfants, merci de les partager avec nous dans les commentaires ci-dessous :

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Super, merci Caroline !

    Si quelqu’un a des commentaires ou des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre ici !

    1. Salut Jean-Louis,
      je suis ravie de t’accueillir sur mon blog 🙂
      Au plaisir de te lire,
      Caroline

  2. Et ça marche selon vous ?

    1. bonjour jean,
      je vous conseille d’essayer et de voir par vous même si cela fonctionne 🙂
      Bon week-end
      Caroline

  3. Très bel article. Merci.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

error: Content is protected !!