Le burn out, comment le reconnaître et le traiter

Le burn out ou en français : le syndrome d’épuisement professionnel se caractérise par des symptômes particuliers.

Il est en rapport direct avec le travail et ne doit pas être confondu avec la dépression, même si plusieurs symptômes peuvent être similaires.

Comment reconnaître un burn-out

Voici une petite liste des manifestations physiques et psychiques du burn-out

  • Auto dévalorisation en particulier par rapport aux compétences professionnelles
  • Manque de motivation
  • Irritabilité, hypersensibilité qui peuvent aller jusqu’à de l’agressivité envers les autres ou envers soi-même
  • Absence totale d’émotions, bonnes ou mauvaises
  • Peurs multiples : peur de perdre le contrôle, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’aller travailler, peur de perdre le travail…
  • Troubles du sommeil
  • Tensions musculaires et douleurs persistantes (musculaires ou articulaires)
  • Prise ou perte de poids
  • Maux de tête
  • Problèmes de concentration
  • Difficulté à prendre des décisions
  • Repli sur soi
  • Problèmes digestifs : brûlures d’estomac, constipation, diarrhées, ballonnements…
  • Problèmes de peau : la peau peut même être le premier organe à réagir au stress via des infections cutanées, mycoses, eczémas etc.
  • Problèmes cardiaques : un pouls élevé au repos ou une hypertension artérielle subite.
  • Addiction : tout comme la dépression, le burn-out est propice à la dépendance au tabac, à l’alcool, aux médicaments ou à d’autres drogues
  • Problèmes de communication : Cela peut provoquer des conflits avec les collègues, mais aussi avec les proches.
  • Peur de demander de l’aide : Le burn out est souvent ressenti comme un mal honteux. C’est la raison pour laquelle les personnes touchées cache leur problème longtemps et se laissent dépasser par la situation.

Comment traiter le burn-out

Tout d’abord, il est important de reconnaître les signes de risque d’un burn-out

Voici une petite liste des facteurs de risques :

  • La surcharge de travail
  • une grande pression de la hiérarchie ou des collègues
  • une absence de contrôle de son propre travail
  • un manque de reconnaissance
  • un sentiment d’injustice
  • des attentes trop élevées
  • des objectifs peu précis ou incompréhensibles
  • un environnement professionnel hostile
  • l’insécurité donc la peur de perdre son travail
  • des conflits avec la hiérarchie ou avec les collègues

Le burn out touche plus les personnes très engagées dans leur travail, celles qui y mettent tout leur cœur, les personnes sensibles et les travailleurs consciencieux et méticuleux. C’est la raison pour laquelle certaines professions sont plus touchées comme par exemple le corps médical, les aidants, les artistes ou les personnes travaillant dans le monde de l’éducation.

Il est important de ne pas prendre un burn-out à la légère et de le traiter le plus rapidement possible.

Pour cela, un arrêt de travail est souvent nécessaire et l’aide d’un médecin est très recommandée.

La personne doit être suivie par un psychothérapeute afin de trouver les raisons du burn out et de se faire aider à sortir de cette situation. Un traitement anti-dépresseur peut être prescrit dans les cas sévères.

Ensuite, le médecin psychiatre ou le psychothérapeute aide la personne à retourner au travail avec les changements nécessaires à son bien-être.

Il faut souvent effectuer des modifications, petites ou grandes.

Par exemple changer de bureau, d’équipe ou changer de projet.

Parfois, un changement d’entreprise ou de profession est inéluctable.

L’important est de sortir du burn-out et de retrouver la santé et la joie de vivre.

C’est à vous

  • Avez-vous déjà eu un burn-out ?
  • Connaissez-vous une personne touchée par ce mal ?
  • Avez-vous trouvé de l’aide ?

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. C’est un vrai problème actuellement le burn out dans les entreprises. Et ça devient encore pire avec la crise je trouve.
    Le poblème est que l’on a du mal à accepter de se faire aider, pourtant ça me semble essentiel. Bon courage à ceux qui traversent cette épreuve.

    1. Vous avez raison, c’est cette peur de se faire aider qui laisse souvent les situations devenir toxiques.

  2. Super article ! Je me sens souvent anxieux, pour ma vie, pour le travail … et je prends des médicaments…

  3. Perso, je n’ai jamais eu de Burn-out, notamment si ces symptômes doivent arriver en même temps pour qualifier une personne atteinte de syndromes d’épuisement professionnel. Si ce n’est pas le cas, je crois, bien je l’ai déjà eu alors, et très récemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!