«

»

Fév 25

Un monde parallèle

livres

Imaginez comment serait notre monde si l’histoire des médias avait été un peu différente. Si tous les médias actuels étaient bien là: la télévision, la radio, l’ordinateur, l’internet, la kinect, les réseaux sociaux. Tout sauf le livre!

Comment aurait-on réagi à l’arrivée de cette nouvelle invention?

 

Donc notre histoire est la même, tous les médias que nous connaissons sont là.

Seule l’invention du livre manque à l’histoire de ce monde parallèle, jusqu’à ce qu’en 2013, quelqu’un ait l’idée d’imprimer des lettres sur du papier et de relier ces feuilles pour en faire des livres.

Imaginez ce monde dans lequel la télé, internet, les jeux vidéos… seraient arrivés avant les livres.

Que diraient les pédagogues, les psychologues et les parents à leurs enfants qui disparaîtraient derrière ce nouveau truc à la mode le « livre »?

 

 

Ce nouveau média provoquerait sûrement des critiques nombreuses et virulentes

 

 

  • La lecture est dangereuse pour la santé

 

En effet, lire ne stimule pas assez les sens. Les lecteurs restent assis, immobiles avec un regard fixe sur le papier au lieu de se mouvoir dans un monde en trois dimensions.

Ils regardent fixement des caractères monotones en noir et blanc qui ne changent pas. Ils n’entendent rien et ne peuvent rien toucher sauf du papier.

Ils sont comme hypnotisés, en transe.

Non seulement les sens ne sont pas du tout stimulés mais en plus de cela c’est très mauvais pour le corps qui ne bouge pas et reste quelquefois très longtemps dans la même position.

Après quelques heures de lecture intensive, le corps est complètement ankylosé, il y a donc sûrement des risques de santé, comme l’obésité, l’arthrose précoce, des problèmes de circulation sanguine etc.

 

  • La lecture isole et rend idiot

 

Nous entendons de plus en plus de témoignages d’enfants accros aux livres qui ne peuvent plus jouer au Mario Kart ou chatter sur internet car ils passent des heures sur ce nouveau média.

Ils négligent les opportunités offertes par des médias qui ont fait leurs preuves, qui stimulent tout le corps grâce à des mouvements complexes dans les jeux. Au lieu de cela, ils restent assis là immobiles en ne bougeant que quelquefois deux grammes de papier de la droite vers la gauche.

 

Les jeux de stratégie comme les jeux de guerre en ligne sont délaissés pour la lecture passive, le niveau d’intelligence des enfants risque de descendre en flêche.

 

Comme si cela ne suffisait pas, les contacts sociaux souffrent aussi de ce problème de lecture. Le livre isole les gens, car en général l’accro aux livres lis seul dans une petite pièce calme. Il ne va plus à la rencontre des autres pour faire quelque chose avec eux.

Il risque de se retrouver seul et d’être rejeté par la société.

 

  • La lecture met la démocratie en danger

 

Pour finir, lire met même la démocratie en péril, car le lecteur perd toute sa motivation et son libre-arbitre et devient hyperdiscipliné. En effet, il doit se plier à la structure linéaire fixe du livre et ne peut décider par lui-même de se déplacer dans un monde en 3 D.

Au lieu d’apprendre à s’orienter seul et à créer de manière active, le livre apprend en priorité au lecteur à être discipliné et à faire ce qui a été fixé et donc à être un suiveur plutôt qu’un décideur.

 

 

Voilà, cette petite incursion dans la science-fiction est terminée, j’espère que cela vous a plu et vous a donné matière à réflexion 😉

 

 

 

PS: cet article n’est pas à prendre au premier degré, j’adore lire et je pense que l’imprimerie et les livres ont changé le monde et nous ont permis d’être là où nous sommes maintenant.

 

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Michèle

    Heureusement que le livre a été inventé le premier !! Je pense que nous aurions des problèmes avec les écolos , qui manifesteraient pour la sauvegarde des forets ; Et tous les autres( bien-pensants ) qui , eux crieraient au scandale , mais pas pour le bien de la communauté mais pour leurs porte-monnaie personnel !! Moi, qui suit une accro de la lecture , je suis ravie que les livres existent , j’en use et j’en abuse un maximum ! avec un bonheur sans limite !!!!!

    1. moi aussi, j’adore les livres, je suis même en train d’en écrire un !
      Mais je dois dire que je lis de plus en plus de livres electroniques,
      je n’aurais jamais pensé cela possible, mais c’est une habitude
      que l’on prend très vite lorsqu’on possède un smartphone ou une tablette.
      C’est pratique, rapide et c’est aussi bien pour les arbres 😉
      A bientôt,
      Caroline

  2. Vivi

    J’ai bien pensé à une blague au début mais heureusement que tout cela est ironique, les livres c’est la vie, c’est l’apprentissage, c’est la formation et la connaissance!!

    1. bonjour Vivi,
      je suis tout à fait d’accord avec vous,
      j’adore lire et je pense que les livres ont permis au monde de se développer.
      Je pense que cette petite histoire, même si elle est légèrement tirée par les cheveux, montre la manière qu’ont beaucoup de gens d’appréhender tout ce qui est nouveau ou différent.
      A bientôt,
      Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!