Nov 09

L’art de bien se disputer

artdispute

Vous vous êtes probablement déjà disputé avec quelqu’un que vous appréciez, dit des choses que vous ne pensiez pas, blessé l’autre et vous avez sûrement aussi déjà été blessé par votre interlocuteur également.

Voici comment éviter les disputes stériles et agressives.

1. La préparation

 

Préparez-vous avant d’entrer dans le vif du sujet.

  • Ayez des arguments : Le mieux est d’avoir plusieurs arguments pour votre cause et contre-arguments pour contrer ceux de votre interlocuteur.
  • Fixez-vous un objectif de fin de dispute : sachez ce que vous voulez réussir à faire en discutant avec votre interlocuteur, voulez-vous le faire changer d’avis, voulez-vous qu’il fasse une chose précise, voulez-vous obtenir quelque-chose de sa part ?
  • Ayez un plan : préparez-vous plusieurs étapes clés vers votre objectif de fin de dispute et suivez-les.
  • Choisissez un moment adéquat, calme, neutre et uniquement avec la ou les personnes concernées

2. Le développement du conflit

 

  • Gardez votre calme : même si votre interlocuteur vous agresse, ne l’imitez pas. Inspirez et expirez profondément, le temps de calmer la colère qui monte et de trouver les mots pour contrer son attaque de manière intelligente et utile. Si vous vous énervez, vous finirez par vous disputer à cause de l’attaque de votre interlocuteur et le vrai sujet de la dispute ne sera pas réglé.
  • Ne laissez pas le conflit dégénérer : restez concentré sur le sujet qui vous intéresse. Ne vous laissez pas embarquer sur d’autres sujets adjacents sinon vous finirez par ne plus savoir de quoi vous parlez. Il est important de résoudre une chose après l’autre. Vous parlez du sujet A et vous vous occuperez ultérieurement des autres sujets.
  • Faites quelques pauses : Lorsqu’on se dispute avec quelqu’un, on a souvent tendance à parler vite et fort afin d’être sûr de pouvoir dire ce que l’on veut et que l’autre l’entende. C’est tout le contraire, plus vous parlez vite et fort, plus l’autre fait pareil et n’écoute plus du tout. Cela donne une cacophonie inutile et néfaste. Cassez le rythme, faites une petite pause silencieuse de quelques secondes après avoir donné un bon argument afin de donner le temps à l’autre de l’apprécier.
  • Gardez le cap : pensez à votre plan, à vos étapes et surtout à votre objectif et recentrez la conversation afin de retrouver votre fil rouge et d’avancer dans la dispute.
  • Écoutez l’autre : vous voulez qu’il vous écoute, alors faites de même ! Le respect mutuel est important dans toute communication.
  • Soyez ouvert : sachez que l’autre a un autre avis, vous avez la possibilité de changer le vôtre, de changer le sien ou d’accepter tous les deux que vous êtes d’avis différents.
  • Ne tirez pas des conclusions pour l’autre : laissez votre interlocuteur parler et s’expliquer. Ne prétendez pas savoir ce qu’il va dire ou ce qu’il pense, c’est faux et complètement inutile.
  • La communication non verbale : elle est très importante dans les disputes aussi, faites attention aux gestes que vous faites et à ceux de votre interlocuteur. Les bras croisés, le regard fuyant, les sourcils froncés ou le fait de jouer avec un objet pendant qu’on parle est mauvais et contra-productif. La meilleure position pour discuter avec une personne est être assis confortablement, ouvertement, à la même hauteur face à face, les yeux dans les yeux.

3. Résolution du conflit

 

  • Le bilan : qu’est-ce qui est ressorti de votre dispute ? Avez-vous réglé le problème ? Avez-vous trouvé un moyen d’entente ? Si oui, alors tout est bien qui finit bien, sinon il faut trouver un nouveau chemin.
  • Les compromis : si aucun des interlocuteurs n’a changé d’avis, alors il est important de faire des compromis afin que les deux puissent être plus ou moins satisfaits avec la situation. Faire des compromis est un art primordial car c’est la seule manière de vivre en couple et en communauté.
  • Le prochain rendez-vous : lorsque vous êtes capable de vous disputer ou de discuter avec une personne de manière calme et posée, vous aurez plus facilement la possibilité de le refaire plusieurs fois sans que cela ne soit trop stressant et vous aurez des facilités pour communiquer et régler les problèmes.
  • Fin : lorsque la dispute est finie, elle est finie. Décidez de passer à autre chose et évitez de réchauffer le sujet dès que l’occasion se présente. Si vous êtes en couple, embrassez-vous, dites-vous que vous vous aimez et vous aurez plus tard un rendez-vous pour reparler des problèmes. Si votre interlocuteur est un ami ou un collègue, serrez-vous la main et continuez chacun votre chemin.

 

C’est à vous

  • Avez-vous suivi ces conseils lors de votre dernière dispute ?
  • Quelles sont d’après vous les pires erreurs que font ceux qui se disputent ?

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Le titre est très accrocheur et le contenu de l’article est à la hauteur des informations recherchées , merci pour ces conseils, après quand on se dispute on se laisse bien souvent emporter par ses émotions et ses quelques règles deviennent très dur à respecter !

    1. Bonjour Véronique,
      ah la dispute, c’est tout un art et c’est surtout l’art de rester calme pour réussir à trouver des solutions ou des compromis.
      Je suis mes propres conseils et c’est déjà beaucoup mieux mais je suis encore en entraînement 😉
      Merci pour votre partage.
      Excellente journée et à bientôt,
      Caroline

  2. Article éclairant et comme tu dis, se disputer un tout un art. J’aurai juste rajouté le fait de savoir se mettre à la place de l’autre, prendre en compte ses valeurs, son passé, ce qui est important pour lui. Ca demande de savoir mettre son petit ego de coté mais ça permet d’avoir un niveau de compréhension à un autre niveau. Et des fois en présentant les choses de façon à ce qu’elles correspondent à l’univers de l’autre, ça passe de suite beaucoup mieux.

    1. Bonjour Steph,
      en effet, se mettre à la place de l’autre et essayer de comprendre sa vision des choses en prenant en compte ses valeurs, sa culture, ses croyances etc. permet de faciliter la compréhension et d’éviter l’embrasement, parfois 🙂
      Le top, c’est lorsque les deux interlocuteurs le font, mais ca c’est plutôt rare…
      Merci pour le partage et excellent week-end !
      A bientôt,
      Caroline

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

error: Content is protected !!